Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ma Cuisine rouge

  • Après la cuisine (rouge), la bibliothèque (verte), le boudoir (rose)...

    Imprimer Catégories : Mon boudoir rose et bio

    "Alors, ton blog, tu écris toujours ?" Question que j'entends parfois (assez souvent ?). Et à laquelle je fais invariablement la même réponse : "Plus trop, non."

    Evidemment, on me rétorque illico que c'est dommage, qu'on aimait s'y promener, découvrir de nouvelles choses... Evidemment je suis toujours un peu embarrassée pour répondre. Dire quoi ? Que six années à alimenter presque quotidiennement un blog de cuisine, ça fait beaucoup et que, forcément, l'inspiration se tarit mais que, néanmoins, ce blog reste un parfait carnet de recettes en ligne, donc toujours dispo. Que j'écris toujours, mais ailleurs : sur la littérature jeunesse (S'il était encore une fois) ou plus professionnellement (Le Français, c'est pas que des dictées !). Que je vis, aussi. Que je me promène à travers les rues de la belle ville de Lyon dont je ne me lasse pas. Que je prends soin de moi. Et qu'à ce sujet... si je dois écrire sur une autre pièce de la maison, je peux aussi vous faire entrer dans ma salle de bain, ou plutôt mon boudoir, c'est plus élégant, pour vous parler de LA boutique, découverte un beau jour de novembre 2014, et qui est désormais un passage obligé de toutes mes visites sur la Presqu'île : M&Oz.

    551168_167615240102529_141918022_n.jpg

    M&Oz, c'est une boutique-doudou, un lieu qui ne ressemble à aucun autre, un écrin de douceur et de volupté qui vous fait sentir tout de suite mieux.

    IMG_0668.JPG

    C'est d'abord deux filles adorables, Cécile et Ondine, qui vous accueillent comme si vous les connaissiez depuis toujours. Qui prennent le temps de vous sourire, vous offrir un thé, qui regardent votre peau avec bienveillance et sans cet air de vous dire "mais mon Dieu, comment est-ce possible que vous ayez réussi à garder visage humain jusque là, avec ce que vous faites !". Deux filles délicieuses qui vous proposent d'essayer avant d'acheter, qui vous expliquent qu'accumuler les produits dans sa salle de bain ne sert à rien si on ne fait que les regarder. Deux filles bienveillantes qui pensent que la beauté, ça s'apprend et ça se cultive et qui, pour ce faire, vous proposent des ateliers pour apprendre à utiliser les produits, à savoir se maquiller, que vous soyez ado rebelle, quadragénaire particulièrement bien conservée ou ma mère !

    M&Oz, c'est ensuite le paradis de la beauté bio : tous les produits proposés sont triés sur le volet, avec une composition étudiée à la loupe, et, surtout, dans une gamme de prix abordable.

    M&Oz, c'est enfin la preuve qu'on peut être bio sans pourtant porter des sandales recyclées et une veste en toile de jute ! On y trouve, fait assez unique en France, les excellents produits anglais Nourish :

    IMG_1775.JPG

    les si tendance vernis Kure Bazar

    IMG_1792.JPG

    une pleiade de pinceaux EcoTools

    IMG_1755.JPG

    Bien évidemment,  d'autres ont parlé avant moi de cette boutique (je cite au hasard A nous Lyon ou encore Bulles de mode) ; si vous tapez M&Oz dans votre moteur de recherche, vous apprendrez plein de trucs, comme le passé de maquilleuse pro de Cécile, et blablabla...). Mais surtout, si vous êtes lyonnaise, ou de passage à Lyon, si vous voulez vous faire du bien (ou en faire aux autres, j'ai testé, ça marche), n'hésitez pas : poussez la porte du 5 rue Antoine de Saint Exupéry, Lyon 2°, vous ne le regretterez pas !

    La boutique a un Facebook - les photos sont personnages ou "empruntés" à Facebook de la boutique et instagrammées par mes soins.

    0 commentaire Pin it! Lien permanent
  • Délicieux moment chez "Jour de marché"

    Imprimer Catégories : Découvertes gourmandes

    Une très jolie découverte que ce "Jour de marché", dans le 6ème arrondissement de Lyon, rue Molière.

    IMG_0541.JPG

    C'est une toute petite terrasse à flanc de trottoir, qui annonce un restaurant non moins cosi où l'accueil est charmant.

    IMG_0543.JPG

    Quant à la carte... que du bonheur ! Les menus de midi vont de 19 à 22€, ceux du soir sont à 31 et 38€. C'est pour ce dernier que nous avons opté, et sans aucun regret !

    Après la mise en bouche délicatement acidulée, nous avons dégusté un céviché de crevettes, loup Nordique et saint jacques au citron vert, avec petits légumes croquants et glace au cactus (?) où les saveurs explosaient en bouche. Puis, le tout accompagné d'un excellent Pouilly Fuissé, nous sommes passés pour l'un au Poulpe de Madagascar au gingembre et à la citronnelle et l'autre, c'est-à-dire moi, au filet de dorade sébaste, avec son croustillant de manioc, sa pomme dauphine coriandre, sa compotée de rhubarbe et banane, accompagnée d'une émulsion de lait de coco-citron vert.

    Si les intitulés sont longs, les plats sont pour leur part des instantanés de goût : le poisson cuit à la perfection, les étonnantes associations qui vous font voyager de l'Europe à l'Asie en passant par le continent américain où le chef Anthony Kéravec a passé douze ans, tout concourt à vous faire passer un excellent moment.

    Et enfin, final éblouissant, la sphère ultra chocolatée, qui cache une compotée de mangue, de la mousse au chocolat et des dés de meringue que l'on libère quand la serveuse fait doucement couler une sauce au chocolat chaud ! Une tuerie ! A rendre les assiettes aussi propres que lorsqu'elles sont sorties du placard !

    pour en savoir plus, je vous invite à découvrir le restaurant via cet article du Progrès ; vous trouverez également ici une recette du chef, lotte fraîche et sauce Molé. Enfin, allez faire un tour sur leur page Lyonresto pour découvrir les menus.

    Une belle réussite !

    0 commentaire Pin it! Lien permanent
  • 30 choses qu'on retiendra de notre voyage sur la côte Est américaine

    Imprimer Catégories : Voyages
    • le petit-déjeuner buffet de l'Hôtel Capitol Skyline à Washington (et la navette gratuite vers le centre du même hôtel, très pratique) 
    • le personnel du métro de Washington, très aimable, qui n’hésite pas à quitter sa « cahute » pour venir nous aider 
    • la visite du Capitol avec le guide qui demande d'où chacun vient, découvre qu'on est français et nous explique qu'il a fait ses études à Dijon 

     

    usa,washington,philiadelphie,new york,hyannis,boston,cape cod

     

    • le cimetière d’Arlington, ses croix à perte de vue, la « colline » Kennedy et la vue imprenable sur Washington 

     

    usa,washington,philiadelphie,new york,hyannis,boston,cape cod

     

     

    usa,washington,philiadelphie,new york,hyannis,boston,cape cod

     

    • le petit-déjeuner au marché couvert Reading Terminal Market de Philadelphie, le breakfast chez @MollyMalloysRTM, les brownies et le super café du singe volant @FlyngMnkyPhilly 
    • les nouilles chinoises faites à la main de I-Green  
    • La fondation Barnes où le regard ne sait plus où se poser tant il y a de merveilles sur les murs 

     

    usa,washington,philiadelphie,new york,hyannis,boston,cape cod

     

    • les outlets avec une spéciale dédicace au Tanger de Lancaster, où le mot SOLDES prend toute sa signification ! 
    • le business Amish qui se décline sous toutes les formes 

     

    usa,washington,philiadelphie,new york,hyannis,boston,cape cod

     

    • Le Pizza Hut de Lancaster, qui pue le parmesan trop fait, où les coudes collent sur la table et où la moitié des enfants est sortie en vomissant 
    • La découverte des produits Origins chez Bon-ton @bonton à Lancaster, où l’adorable Frances m’a fait plein de petits pots personnalisés 
    • le quartier de Williamsburg au charme incomparable 
    • Le stationnement incompréhensible dans les rues de New York 
    • la boutique Brooklyn_Charm pour ses bijoux originaux 
    • Les TEE shirts Brooklyn Industry 
    • La manucure pédicure chez Nail It à 30 dollars et qui dure ! 
    • Le mémorial du 11 septembre, très émouvant, avec ses flots sans fin qui sombrent vers le néant 
    • La vue du Top of the Rock au Rockfeller Center

     

    usa,washington,philiadelphie,new york,hyannis,boston,cape cod

     

    • La librairie de la mort à New York où le rêve de tout lecteur invétéré devient réalité 
    • Les ferrys hors de prix pour les îles de Nantucket et Martha’s Vineyard et toutes les familles des locaux qui se prennent pour des Kennedy
    • Le resto tout pourri Fresh Ketch où on a poireauté deux heures sous une climatisation glaciale alors que les autres tables étaient servies et partaient avant nous, et qui, d’autorité, ajoute 18% de « gratuity » à la note ! 
    • Le Tiki Port, super plan chinois et polynésien (!) où tu manges pour trois fois rien 
    • Provincetown, son charme old-fashioned et son allure de colonie de vacances pour Village People 
    • Les plages payantes et les routes qui ne longent JAMAIS la mer
    • l’hôtel Heritage du Cape Cod, qui prélève d’autorité 25 dollars, refuse de les déduire de la note et, dix jours plus tard, n’a toujours pas remboursé ! 
    • jouer les Ally Mac Beal à Boston en se baladant dans les rues, son café à la main
    • Le Hilton de Faneuil Boston sans wifi sans les chambres
    • la vendeuse pas aimable de chez Origins Boston qui vous fait regretter Frances 
    • la trop bonne cuisine italienne du Rabias et ses linguine Fradiavolo alla Mediterranea 
    • Les petits-déjeuners pantagruéliques de Pauli’s
    0 commentaire Pin it! Lien permanent
  • Blinis au saumon fumé

    Imprimer Catégories : Apéritif

    Les anciens Slaves ont créé les blinis ronds et blonds pour en faire un symbole d'hommage au soleil. Traditionnellement on les cuisait à la fin de l'hiver pour célébrer la renaissance de l’astre solaire. (Source : Mon P'tit Régal - hors-série n°7). Alors certes nous sommes encore loin de la fin de l'hiver, mais ces mini-blinis accompagnent parfaitement les apéritifs qui fêtent notre entrée dans cette nouvelle année; voici donc les :

    BLINIS AU SAUMON FUME

    Pour une trentaine de blinis, il faut :

    • 150 g de farine
    • 2 œufs
    • 10 g de levure de boulanger
    • 20 cl de lait
    • sel et poivre
    • beurre

    Pour la garniture

    • 150 g de saumon ou truite fumé(e)
    • un blanc d’œuf
    • un pot de ricotta
    • sel et poivre
    • de la ciboulette
    • quelques gouttes de jus de citron

    Séparer les blancs des jaunes.

    Verser la farine, la levure, et bien mélanger.

    Faire tiédir le lait et ajouter les jaunes. Mélanger au fouet, saler et poivrer. Intégrer au mélange farine-levure.

    Battre les blancs en neige et les incorporer à la pâte.

    Laisser reposer une heure au réfrigérateur.

    Battre la ricotta, saler et poivrer, ajouter quelques gouttes de citron.

    Battre le blanc en neige et l'incorporer à la ricotta.

    Ciseler la ciboulette et l’intégrer, en réservant quelques brins pour la décoration.

    Trancher le saumon en petits carrés.

    Dans une poêle, faire chauffer du beurre et déposer de petits tas de tas de pâte. Retourner le blini quand de petites bulles se sont formées à la surface et laisser cuire encore une minute.

    Laisser refroidir puis tartiner le blini de crème, déposer le morceau de poisson fumé et ajouter un éclat de ciboulette.

    cuisine, apéritif, saumon, blinis

    Remarques :

    • Vous pouvez utiliser du saumon mariné, moins salé.
    • Et remplacer les brins de ciboulette par des œufs de saumon.
    1 commentaire Pin it! Lien permanent
  • Choux aux crevettes

    Imprimer Catégories : Apéritif

    Eh oui, il ne sera pas dit que je clôturerai cette année sans laisser quelque chose à grignoter sur ce blog. Voici donc les petits :

    CHOUX AUX CREVETTES

    Pour une trentaine de choux, il faut :

    • une trentaine de choux ! (recette inratable ici)
    • 30 crevettes décortiquées
    • 10 brins de ciboulette
    • un demi litre de lait
    • 30 g de beurre demi-sel
    • un blanc d'oeuf
    • une cuillère à soupe de crème épaisse
    • 40 g de farine
    • 2 cuillères à soupe de vin blanc
    • poivre

    Faire chauffer le lait.

    Préparer une béchamel en faisant mousser le beurre puis en ajoutant la farine en pluie et en remuant. Incorporer ensuite petit à petit le lait et laisser épaissir.

    A la fin de la cuisson, ajouter le vin blanc, la crème fraîche, le poivre et la ciboulette (lavée et ciselée). Laisser refroidir et rectifier éventuellement l'assaisonnement.

    Battre le blanc d’œuf en neige et l'incorporer à la béchamel froide - au besoin, si elle "grumelle", donnez-lui un bon coup de mixer.

    Ouvrir les choux en deux et les garnir de sauce et d'une crevette. Garder au frais en attendant de servir.

    cuisine,chou,crevette

    Remarques :

    • La recette originale est extraite d'un Hors-Série d'Avantages et s'intitule "Petits choux aux écrevisses"
    • Le Noilly Prat originel a été remplacé par du vin blanc...
    0 commentaire Pin it! Lien permanent
  • Une tuerie !

    Imprimer Catégories : Blowing in the wind
    Les crêpes y sont délicieuses mais la confiture de caramel au beurre salé et au chocolat noir est à TOMBER !

    image.jpg

    La bonne adresse : http://www.laptitefabrik.fr/
    0 commentaire Pin it! Lien permanent
  • Salade de pâtes méridionale

    Imprimer Catégories : Entrées

    Pourquoi méridionale ? Parce qu'elle utilise de l'huile d'olive, du vinaigre balsamique et des légumes grillés en abondance. Parce qu'elle sent bon le sud. Parce qu'elle est encore meilleure le lendemain, ce qui en fait une parfaite salade de fainéant. Parce qu'elle sent les vacances. Voici donc la :

    SALADE DE PÂTES MERIDIONALES

    Pour 6 personnes, il faut :

    • 350 g de pâtes
    • 2 belles tomates fraîches
    • des tomates séchées
    • des aubergines grillées à l'huile d'olive (à faire ou à acheter toutes faites !)
    • de l'ail confit
    • 30 g de pignons de pin
    • une poignée de fêves fraîches (facultatif mais délicieux)
    • une cuillère à soupe de vinaigre balsamique
    • 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
    • sel et poivre
    • quelques feuilles de basilic

    Faire cuire les pâtes al dente.

    Pendant ce temps, préparer les légumes : couper en petits morceaux tomates et aubergines.

    Dans un saladier, mélanger l'huile, le vinaigre, le sel et le poivre. Y verser les pâtes tout juste égouttées et encore chaudes. Bien mêler.

    Faire revenir à la poêle les pignons de pin.

    Ajouter après quelques minutes les tomates, les aubergines, les pignons, l'ail confit et les fêves. Déchiqueter les feuilles de basilic. Bien mélanger et laisser reposer au frais au moins quatre heures.

    IMG_0398.JPG

    1 commentaire Pin it! Lien permanent
  • Avec sa gueule de pâtre grec

    Imprimer Catégories : Blowing in the wind

    Un pas, une pierre, un chemin qui chemine
    Un reste de racine, c'est un peu solitaire
    C'est un éclat de verre, c'est la vie, le soleil
    C'est la mort, le sommeil, c'est un piège entrouvert

    Un arbre millénaire, un nœoeud dans le bois
    C'est un chien qui aboie, c'est un oiseau dans l'air
    C'est un tronc qui pourrit, c'est la neige qui fond
    Le mystère profond, la promesse de vie

    C'est le souffle du vent au sommet des collines
    C'est une vieille ruine, le vide, le néant
    C'est la pie qui jacasse, c'est l'averse qui verse
    Des torrents d'allégresse, ce sont les eaux de Mars (...)

    Auteur : Georges Moustaki. Compositeur : Antonio Carlos Jobim.

    1 commentaire Pin it! Lien permanent
  • "Même au siècle prochain j’en parlerai encore..."

    Imprimer Catégories : Blowing in the wind

    Adieu nuits tendres adieu caresses adieu lait à l’amande
    Adieu relative allégresse de prendre un café ensemble

    B. Biolay

    Magique, tout simplement... Et l'album vient de sortir !

    0 commentaire Pin it! Lien permanent