Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Déjeuner du dimanche (G. OURY)

Imprimer Catégories : Littérature gourmande

Je suis la mère d'un monstre. Adorable la journée, il se métamorphose dès vingt heures passées en bestiole immonde et insomniaque ! Il ne DORT pas ! Couine, geint, pleure toutes les heures et finit, plein de vie et de pétulance, par émerger pimpant à six heures du matin...

Oh attention : ne voyez pas dans ce constat une invitation à ne pas procréer. La mère est ainsi faite que, MÊME la nuit alors qu'elle n'a qu'une envie : pulvériser l'enfant, elle finit par lui chercher des excuses : il a mal aux dents, il a le nez bouché, il fait des cauchemars... Et puis vient le matin, où tout chiffonné de sommeil et sentant bon le lait et le shampoooing, la peau douce douce douce, il se blottit contre vous et voilà, c'est reparti en attendant la prochaine nuit !

Ceci n'a évidemment rien à voir avec ce qui va suivre mais peut peut-être expliquer que, le relâchement et la fatigue aidant, ce n'est pas une explication de "littérature" gourmande à proprement parler que je vais vous présenter. C'est culte, c'est... gastronomique, et c'est inoubliable !

5 commentaires Pin it! Lien permanent

Commentaires

  • super le petit film...il m'a bien amusé...grosses bises

  • Cela a fait que mon dimanche soir ne ressemble pas tout à fait à une veille de lundi ! Merci Patricia.

  • Je ne m'en souvenais plus du tout. Merci :)Arf, les nuits avec les enfants petits, ce n'est pas toujours évident !

  • tu décris si bien l'odeur de tes petits au réveil! merci pour cette jolie évasion!

  • Ma pauvre, pourtant on les aime meme quand ils nous reveillent la nuit. Je repasserai voir le film plus tard.

Les commentaires sont fermés.