Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Gâteau court et dodu appelé Petite Madeleine...

Imprimer Catégories : Desserts

Il y avait déjà bien des années que, de Combray, tout ce qui n'était pas le théâtre et le drame de mon coucher, n'existait plus pour moi, quand un jour d'hiver, comme je rentrais à la maison, ma mère, voyant que j'avais froid, me proposa de me faire prendre, contre mon habitude, un peu de thé. Je refusai d'abord et, je ne sais pourquoi, me ravisai. Elle envoya chercher un de ces gâteaux courts et dodus appelés Petites Madeleines qui semblent avoir été moulés dans la valve rainurée d'une coquille de Saint-Jacques. Et bientôt, machinalement, accablé par la morne journée et la perspective d'un triste lendemain, je portai à mes lèvres une cuillerée du thé où j'avais laissé s'amollir un morceau de madeleine. Mais à l'instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d'extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m'avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause. Il m'avait aussitôt rendu les vicissitudes de la vie indifférentes, ses désastres inoffensifs, sa brièveté illusoire, de la même façon qu'opère l'amour, en me remplissant d'une essence précieuse : ou plutôt cette essence n'était pas en moi, elle était moi.

Marcel PROUST, Du Côté de chez Swann, 1913.

Non, vous ne vous êtes pas égarés dans ma rubrique "Littératures gourmandes", il s'agit bien d'une recette. Mais je n'ai pas résisté à vous servir en préambule ces lignes de Marcel PROUST que je trouve absolument fabuleuses : tout est pesé, tout tombe parfaitement, comme du Saint-Laurent dirait Carla BRUNI, pas un mot de trop, et surtout, cette précision du sentiment, cette perfection dans la restitution de la sensation. Oserais-je après cela vous servir mes madeleines à moi ? Oui, j'ose. Voici donc mes :

PETITES MADELEINES

Pour une trentaine de madeleines, il faut :

  • 120 g de farine
  • 180 g de sucre
  • 5 oeufs
  • 200 g de beurre
  • 2 cuillères à café d'extrait de vanille liquide
  • un sachet de levure
  • une pincée de sel

Faire fondre le beurre.

Battre les oeufs avec le sucre et la vanille.

Ajouter la farine, mêlée à la levure et au sel. Ajouter ensuite la farine et bien mélanger.

Laisser reposer une heure.

Préchauffer le four à 180° (th 6) et remplir les moules. Enfourner et cuire une petite vingtaine de minutes. Démouler les madeleines encore chaudes et laisser refroidir sur une grille.

madeleines_001

Remarques :

  • C'était ma première recette de madeleine : la prochaine fois, je mettrai moins de beurre et de sucre.
  • Petit conseil : utiliser des moules en silicone et les poser bien à plat sur la grille, sinon, la pâte va s'enfuir. Je le sais, je l'ai testé !

MADELEINES

11 commentaires Pin it! Lien permanent

Commentaires

  • elles sont superbes ! merci pour le conseil du moule en silicone, je vais tester encore une fois, je les reussis pas vraiment on va dire :))

  • elle sont très jolie!

  • elles sont très belles!! bises micky

  • Hummmmmmmm!!!!BizzzzzzzzzzzzBarbichounette

  • Elles sont réussies pas de doute...

  • joli madeleins..miam!!

  • Elles sont jolies tes madeleines !

  • Très jolies! Et introduites par Proust, que du bonheur!

  • Les mots, quand ils tombent si parfaitement, il ne faut pas hesiter a les reprendre. Des madeleines aussi d'ailleurs, il faut en reprendre.

  • elles sont tres appetissantes ces madeleines ....

  • jai trouve la recette tre facile et les madeleine enccore mieu merci

Les commentaires sont fermés.