Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • SWAP de Noël - suite et fin

    Imprimer Catégories : Blowing in the wind

    Ça y est, les paquets ont enfin été ouverts et ont fait trois heureux !

    swap reçu.jpg

     

    En un, Sacha qui a découvert avec joie son M. Noël sous la neige pailletée, son album Le Festin de Noël (N. DARGENT- M. LE HUCHE - 'titGlénat) et ses autocollants de Noël !

    En deux, Pauline qui s'est ruée sur son roman d'Anne FINE, Au Secours, c'est Noël, et s'est extasiée sur ses Recettes pour fêter Noël en Europe : "Oh, c'est trop bien, il y a même des magnets pour accrocher les fiches !"

    En trois la maman, qui a renchéri : "Oh, c'est trop bien, 28 recettes pour fêter Noël à l'européenne !" et qui s'est amusée avec son fils de cette histoire de dinde futée.

    Enfin tout le monde trépigne à l'idée d'accrocher les décorations au sapin. Le chocolat, lui, est déjà mangé...

    Merci encore à Yohan, pour nous avoir ainsi gâtés, et à Emmyne, qui a eu la belle idée d'organiser ce SWAP.

    6 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Je suis une locavore et j'aime ça !

    Imprimer Catégories : Les chroniques de Ronchonnette Casse-Bonbons

    Eh oui, ça m'est tombée dessus comme ça, l'autre matin, alors que j'écoutais la revue de presse de Michel Grossiort : je suis une locavore ! Pire : une adepte du "fait maison" ! Je cite : "Là tout le monde comprend, il s’agit de fabriquer soit même certains produits, son pain, ses yaourts, voire ses cosmétiques, un retour très tendance…)".

    Je ne sais pas pourquoi, je décèle comme une pointe d'ironie dans cette remarque... Comme si perdre son temps à des choses aussi futiles était particulièrement imbécile quand il suffit de pousser la porte d'une boulangerie pour acheter sa baguette ! De tendre le bras pour attraper un pack de yaourts bien emballés dans leur carton glacé ! Alors que quand même ON A AUTRE CHOSE A FAIRE ! Comme...

    Eh bien comme quoi, justement ?

    Moi, mon pain, je ne le fais pas tous les jours. Il faut que j'ai envie. Envie notamment de sentir la délicieuse odeur du pain cuisant au four parfumer la maison. Les yaourts, c'est autre chose. Je n'ai toujours aimé que les yaourts nature et j'avais l'impression de plus en plus de ne sentir qu'un goût d'eau et de moins en moins celui du lait. Le plus difficile, avec la yaourtière, c'est de la faire tourner tous les soirs ! Ce n'est pas long à préparer, mais il faut le faire...

    Je sais que je ne convaincrais que ceux qui le sont déjà, avec mes idées bobos et mes fleurs dans les cheveux, mais franchement, ça fait du bien ! De manger un pain sur pâte fermentée par exemple, ou un pain sur poolish, ou encore des baguettes, des pizzas à pâte fine comme à pâte épaisse, des sandwiches et, bien sûr, des yaourts.

    Ah, ça fait du bien d'être en marge, quand même... Allez, tous ensemble :

     

    Je m'souviens on avait des projets pour la terre
    pour les hommes comme la nature
    faire tomber les barrières, les murs,
    les vieux parapets d'Arthur
    fallait voir
    imagine notre espoir
    on laissait nos cœurs
    au pouvoir des fleurs
    jasmin, lilas,
    c'étaient nos divisions nos soldats
    pour changer tout ça

    changer le monde
    changer les choses avec des bouquets de roses
    changer les femmes
    changer les hommes
    avec des géraniums

    Paroles : Alain SOUCHON / Musique : Laurent VOULZY

    Album Caché derrière, 1992.

    8 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Mon AlbumPhoto ou l'art de ranger mes photos dans ma bibliothèque

    Imprimer Catégories : Blowing in the wind

    Le numérique, c'est une merveilleuse invention. Et c'est une ancienne accro de l'argentique qui vous le dit...

    Parce que c'est rapide, parce que c'est pratique et surtout, parce que vous pouvez tirer autant de photos que vous voulez, il y aura toujours le clic magique sur l'ordi qui permettra de faire le tri.

    Oui, mais... Avec le numérique, on se retrouve justement avec des tonnes de photos dont on ne sait pas toujours quoi faire. Et surtout, le numérique, ça rend flemmard. Pas trop envie de passer du temps à trier les photos, commander des tirages papier et faire l'album photo qui va avec. Sauf que moi, j''utilise depuis plus de deux ans maintenant les services d'un site absolument génial : Monalbumphoto.fr.

    Le principe est tout simple : on crée son livre photo. Mais un vrai livre, avec couverture épaisse et brillante, pages intérieures de belle qualité et surtout - avantage indéniable pour la bavarde que je suis - la possibilité d'écrire autant que vous voulez. Vous pouvez même ne faire que des pages de texte !

    Pour effectuer la mise en page de votre album photo, il suffit de télécharger un petit logiciel gratuit et la conception de votre livre est réalisée entièrement sur votre ordinateur. Sans besoin d’être connecté. Les possibilités de mises en page qu’offre le logiciel sont très variées, depuis la photo pleine page jusqu'aux mosaïques d'images et vous pouvez même définir vous-même votre mise en page et la garder en mémoire.

    Une fois la maquette achevée, le logiciel procède au transfert des données de l’album photo sur le site Internet de MonAlbumPhoto. Vous commandez votre livre directement en ligne et cinq jours ouvrés seulement après votre prise de commande vous recevez, dans un emballage carton rigide, un magnifique livre de photo. Vous avez quatre formats au choix :

    • Carré 18,5 x 18,5 cm,
    • A4 Portrait,
    • A4 Paysage
    • A5 Paysage.

    Le nombre de page varie de 24 à 144 pages pour 3 types de reliure : agrafée, spirale ou livre (dont possibilité d'inscrire un titre sur la tranche) et 2 types de couvertures : souple ou rigide.

    J'utilise personnellement surtout deux formats : le carré pour les photos du quotidien, que je rassemble année par année, ainsi :

    et l'A4 paysage pour mes photos de voyage, comme l'album que j'ai réalisé après notre voyage au Mali :

    Avantage non négligeable : les réductions à partir de deux albums commandés. Autre avantage : les albums sont conservés sur le site, vous pouvez les livrer à la consultation de vos proches après autorisation ou en recommander quand vous voulez. Et depuis, j'ai de "vrais" albums photos, plein de mes images numériques !
    Article sponsorisé

    0 commentaire Pin it! Lien permanent
  • Ce qui arrive aux mères trop dévouées...

    Imprimer Catégories : Blowing in the wind

    Et voilàce qui arrive aux mères trop dévouées. Comme moi :

    swap.jpg

     

    Elles décident de particper à un SWAP de Noël, elles disent : "Oh non, Noël, c'est la fête des enfants, pas de de cadeaux pour moi...", et elles RONGENT LEUR FREIN en attendant que les enfants rentrent de l'école pour ouvrir LEURS paquets !

    Oh non, la vie est trop dure !

    Merci encore à Yohan, de Livres et Cinéma.

    4 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Quenelles à la sauge et à la coppa

    Imprimer Catégories : Entrées

    C'est en feuilletant le denier REGAL que je suis tombée sur cette recette de quenelle "qui change". Parce que c'est vrai que moi, en bonne lyonnaise, je les prépare toujours de la même manière : une sauce Nantua et hop ! On fait gonfler ! Là, la recette permettait de changer vraiment, en révélant le goût subtil de la quenelle. Evidemment dans ce cas, il faut absolument choisir UNE bonne quenelle : personnellement, je fais systématiquement confiance à Giraudet, une valeur sûre de la quenelle. De surcroît, ils les proposent maintenant en version bio.

    La recette a beaucoup plu à la maison. Servie avec une salade, elle a constitué un plat complet (en même temps, une quenelle et demi par personne, cela fait de bonnes portions...). J'ai modifié la recette initiale et je compte la modifier encore la prochaine fois, mettant moins de vin blanc que les quantités données. Pour le reste, voici donc les :

    QUENELLES A LA SAUGE ET A LA COPPA

    Pour 4, il faut :

    • 4 quenelles nature ou 8 selon que vous voulez en faire une entrée ou un plat
    • 2 poireaux
    • 8 feuilles de sauge
    • 2 cuillères à soupe de crème fraîche
    • 8 tranches de coppa
    • 10 cl de vin blanc (c'est trop !)
    • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
    • sel et poivre

    Préchauffer le four à 180°.

    Nettoyer les poireaux puis les émincer.

    Dans une poêle, verser l'huile puis faire étuver les poireaux pendant une dizaine de minutes.

    Verser le vin blanc et cuire encore dix minutes, avant d'incorporer la crème fraîche. Saler légèrement.

    Poivrer les quenelles et poser de part et d'autre deux feuilles de sauge. Envelopper ensuite chaque quenelle dans deux tranches de coppa.

    Verser la fondue de poireaux au fond d'un plat à four et poser les quenelles dessus.

    Enfourner pour une vingtaine de minutes et servir sans attendre.

    quenelle coppa sauge.jpg

     

    Remarques :

    • La prochaine fois, je diviserai par deux la quantité de vin blanc ; trop forte et associée au vin blanc, elle rendait presque "indigeste" la fondue de poireaux. Et les enfants n'ont pas trop apprécié.
    • Bien surveiller la cuisson : la quenelle gonfle mais peut très vite se dessécher.
    • La recette initila enveloppait les quenelles dans du lard, et non de la coppa. Je préfère la coppa, plus parfumée.

    12 commentaires Pin it! Lien permanent