Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Légumes - Page 3

  • Riz charcutier sans façon

    Imprimer Catégories : Légumes

    C'est drôle, il me semble déjà entendre les lazzis siffler à mes oreilles...

    "Quoi, tu  n'as pas publié de recette depuis hyper longtemps et tout ce que tu trouves à nous proposer, c'est ce pauvre riz ?"

    Oui, mais d'abord, ce pauvre riz, comme vous dites, est absolument délicieux. Ensuite il est pratique à réaliser en ces temps occupés à courir de tous les côtés pour compléter les listes de cadeaux de chacun - et je ne parle pas des ruptures de stock ! Enfin, il fera une excellente recette d'après-fête, car on peut y réutiliser les restes du festin ! Voici donc le :

    RIZ CHARCUTIER SANS FACON

    Pour 4, il faut :

    • 3 ou 4 tasses de riz
    • 2 oignons
    • des petites saucisses, des petits boudins, des mini-andouillettes (j'ai personnellement utilisé des brochettes toutes prêtes)
    • un bouillon de volaille
    • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive

    Faire chauffer de l'eau légèrement salée.

    Peler et émincer les oignons. Faire chauffer l'huile d'olive et y faire revenir les oignons le temps qu'ils deviennent transparents.

    Ajouter les saucisses diverses coupées en petits morceaux. Là encore, faire revenir un petit moment.

    Verser enfin le riz et l'enrober de tous les ingrédients avant d'émietter la tablette de bouillon.

    Recouvrir le tout d'eau bouillante jusqu'à un centimètre au dessus et laisser cuire très doucement à petits bouillons.

    Servir sans attendre.

    Riz charcutier.jpg

     

    Remarques :

    • Essayez de trouver des petits boudins parfumés : aux olives, c'est un délice.
    • N'hésitez pas à "charger" en charcuterie : cela vous fera un plat complet pour le soir !
    6 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Croustillants de légumes

    Imprimer Catégories : Légumes

    Alors l'idée c'est : comment faire manger des légumes qui sinon traîneraient au fond du bac à légumes du frigo.

    Et la solution, c'est : les croustillants. C'est magique : sous cette allure ludique, vous faites passer tout ce que vous voulez, ou presque... Voici donc les :

    CROUSTILLANTS DE LEGUMES

    Pour 4, il faut :

    • 2 carottes
    • un gros poireau ou deux petits
    • un demi chou-rave
    • des feuilles de filo
    • 75 g de beurre
    • des graines de pavot

    Laver les légumes. Peler les carottes et les couper en julienne. Faire de même avec le poireau et le chou-rave.

    Dans une sauteuse, faire cuire doucement les carottes, puis ajouter le chou-rave et les poireaux. Saler et poivrer. Laisser mijoter une petite demi-heure.

    Préchauffer le four à 180°.

    Couper les feuilles de filo en deux. Les badigeonner de beurre fondu et les emplir avec deux cuillères à soupe de légumes mijotés. Plier de façon à former des petits carrés. Avant le dernier repli, saupoudrer de graines de pavot.

    Déposer sur une plaque à four en évitant de se faire chevaucher les croustillants. Cuire pendant une bonne vingtaine de minutes. Servir immédiatement.

    croustillants légumes.jpg

    Remarques :

    • Vous pouvez utiliser de la feuille de brick : dans ce cas vos croustillants seront rectangulaires.
    • N'hésitez pas à ajouter plein d'épices diverses et variées !
    • Servis ici avec le flan de fenouil...
    3 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Fusillinis aux aubergines

    Imprimer Catégories : Légumes

    Il y a des plats qui s'imposent avec d'autres. Ainsi l'autre jour, alors que j'étais devant l'étal de mon boucher, je tombais en arrêt devant un de ses rôtis farcis : un rôti de pintade farci aux champignons et ris de veau. Vous me connaissez, j'en achetai illico un.

    Vint le lendemain et le moment de l'accommoder. Avec quoi le servir ? Il fallait quelque chose de doux et moelleux, qui se marie avec la chair fine de la pintade et la douceur du ris de veau, sans toutefois masquer les saveurs. Allez savoir pourquoi c'est l'aubergine qui me vint. J'avais profité de la profusion de cet été pour en congeler, déjà tranchées et grillées selon la méthode que j'avais déjà exposé ici, ou encore .

    Un feuilletage de l'indispensable Cuillère d'argent m'amena doucement vers une recette de fusilinis aux aubergines. Bon, initialement, la recette comportait aussi des champignons mais comme, d'une part il y en avait dans le rôti, d'autre part je n'en avais pas sous la main, c'est devenue une "simple" recette de fusilinis aux aubergines. Voici donc les :

    FUSILINIS AUX AUBERGINES

    Pour 4, il faut :

    • 300 g de fusillinis
    • 8 tranches d'aubergines grillées (environ deux aubergines entières)
    • 15 cl de crème fraîche
    • une échalote
    • sel et poivre
    • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive

    Eplucher et émincer l'échalote. La faire revenir longuement dans l'huile d'olive afin qu'elle devienne transparente.

    Découper en morceaux les tranches d'aubergines grillées et les ajouter à l'échalote. Rajouter éventuellement un peu d'huile si cela vous semble un peu sec. Saler et poivrer.

    Verser la crème fraîche et bien mélanger. Couvrir et laisser cuire à feu très doux pendant une vingtaine de minutes.

    Pendant ce temps, cuire les pâtes. Arrêter la cuisson un peu avant la fin et les plonger à l'aide d 'une écumoire dans la sauce. Bien mélanger et laisser gonfler encore, feux éteints.

    Déguster sans attendre.

    fusillis aubergines.jpg

    Remarques :

    • L'association fut fructueuse : toutes les saveurs s'harmonisaient parfaitement.
    • Vous pouvez ajouter éventuellement un peu de fromage râpé...

    3 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Velouté tout doux de butternut

    Imprimer Catégories : Légumes

    La courge butternut, c'est cette cucurbitacée rigolote, de forme allongée. Les plus polyglottes d'entre vous auront bien compris que dans butternut, il y a butter et nut, autrement dit beurre et noisette. Tout est dit. La courge butternut a un délicieux et délicat petit goût de noisette, preque velouté. J'avais déjà précédemment proposé de l'accommoder avec du lait de coco et du gingembre (c'était le velouté exotique de courge butternut), là, j'ai eu envie de quelque chose de plus simple, qui se contente de rehausser le goût unique de cette courge.

    Et comme plus ça va, plus je m'étonne, j'avais dans mon congélateur des cubes de bouillon de poulet. Eh oui, car je fais mon propre bouillon de poulet, faisant fi de ces cubes du commerce, trop salés, trop chimiques, trop... Bon, la vérité m'oblige à corriger : en fait, un jour de flemme de grattage de carcasse de poulet, je m'étais dit : "et si j'en faisais un bouillon ?". Le plus étonnant, c'est que ça a marché et que j'ai obtenu un truc assez fabuleux quant aux parfums : celui de la viande, des aromates, bref, un vrai bonheur ! Bonheur qui s'est retrouvé dans ma cuisine quand ledit bouillon a commencé à diffuser ses effluves... Alors comme je ne peux communiquer en odorama, je peux au moins vous communiquer ma recette. Voici donc le :

    VELOUTE TOUT DOUX DE BUTTERNUT

    Pour 4, il faut :

    • une courge butternut de taille moyenne
    • 1 litre de bouillon de poulet
    • sel, poivre

    Eplucher la courge et la couper en morceaux pas trop gros.

    Faire chauffer le bouillon et, à ébullition, y plonger les morceaux de courge.

    Laisser cuire pendant une demi-heure.

    Vérifier la cuisson des morceaux à l'aide d'une fourchette (ou tout autre instrument pointu) avant de mixer. Saler et poivrer selon votre goût.

    velouté butternut.jpg

    Remarques :

    • Je le reconnais volontiers, c'est enfantin ! Enfin, après avoir découpé, pelé et tranché la courge...
    • ... et puis fait son propre bouillon de poulet !
    • En plus c'est léger : aucune adjonction de gras !
    12 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Courge delicata farcie

    Imprimer Catégories : Légumes

    Cela ressemble à une courgette. A la fois jaune et verte. Plus précisément jaune rayée de verte. Mais essayez de la peler, et vous comprendrez alors que vous avez bien affaire à une courge ! Et qu'il va vous falloir un certain enthousiasme pour en venir à bout... Cela s'appelle une courge delicata ou sweet potatoe, et les anglicistes auront sur le champ traduit par : patate douce. Le nom scientifique est rigolo comme tout : cucurbita pepo.

    courge delicata.jpg

     

    Au goût, c'est plutôt doux, à mi-chemin entre la patate douce, effectivement, et le maïs. Un peu fade, aussi. J'ai farfouillé sur la Toile pour dénicher une recette et j'ai fini par faire un mix de tout ce que j'avais pu lire. Voici donc la :

    COURGE DELICATA FARCIE

    Pour 4, il faut :

    • 4 courges delicata (ou trois, mais une plus grosse que les autres dans mon cas)
    • une tomate
    • du fromage râpé
    • 2 tasses de riz
    • sel et poivre
    • une cuillère à soupe d'huile d'olive

    Préchauffer le four à 200°. Laver puis couper en deux les courges dans le sens de la longueur. Les déposer face coupée en dessous dans un plat et les laisser cuire trente minutes environ.

    Les sortir puis épépiner, avant de retirer la chair que vous écraserez dans un saladier.

    Cuire le riz.

    Dans une poêle, faire revenir la tomate coupée en petits dés dans l'huile d'olive. Ajouter la purée de courge et laisser mijoter cinq minutes. Ajouter le riz.

    Farcir les coques de courge évidées puis terminer par le fromage râpé. Enfourner une vingtaine de minutes, ou moins, le temps de faire gratiner. Servir chaud.

    courge delicata farcie.jpg

     

    Remarques :

    • C'est finalement un peu sec ; la prochaine fois, j'ajouterai du fromage à la préparation, ou de la crème, ou les deux.
    • La famille en débat encore : certains ont trouvé que la tomate n'apportait rien, d'autres qu'elle relevait le plat !
    9 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Petits flans au fenouil ou l'art de manger ce qu'on n'aime pas !

    Imprimer Catégories : Légumes

    A la maison, nous avons un problème (entre autres...), et ce problème, il s'appelle fenouil. Personne n'aime le fenouil chez nous ! Oh, j'entends déjà les esprits mal tournés : "Quoi, ton mari, buveur de pastis devant l'éternel, et qui n'aime pas le fenouil ?" Eh ben non ! L'anis, il ne le tolère que liquide, et avec trois ou quatre volumes d'eau. Et comme je n'ai pas l'intention prochainement de me lancer dans la fabrication de boisson herbée, il fallait bien que je trouve une solution pour consommer ce satané fenouil qui a fait sa réapparition dans les paniers de légumes...

    Alors j'ai cherché. Braisé ? pas question, on n'aime pas le goût, on vous dit ! En purée ? bof, en plus avec son côté cotelé justement, c'est moyen pour la purée... Alors... alors... la solution, je l'ai trouvé dans le ELLE de la semaine dernière, colonne "Menu chic & quick de la rentrée" : les flans au fenouil ! Bon sang mais c'était bien sûr : noyé sous le lait et les oeufs, pourquoi n'y avais-je pas pensé ? Ni une ni deux (il y en avait quand même quatre au réfrigérateur ("frigidaire", comme dirait Ségolène...), j'ai vaguement modifié la recette et voici donc les :

    PETITS FLANS AU FENOUIL

    Pour 5 flans, il faut :

    • 2 fenouils
    • 25 cl de lait entier salé
    • une cuillère à soupe de fromage râpé
    • 5 oeufs

    Faire cuire les fenouils lavés et grossièrement coupés pendant une vingtaine de minutes.

    Battre les oeufs et ajouter la purée de fenouil mixée et poivrée. Bien mélanger avant d'intégrer le fromage râpé.

    Préchauffer le four à 180°. Faire cuire au bain-marie pendant quinze à vingt minutes. Servir chaud ou tiède.

    flan fenouil.jpg

     

    Remarques :

    • Une révélation : le goût de l'anis se révèle très subtilement, apportant davantage une saveur fraîche qu'anisée.
    • Ils sont meilleurs tièdes que chauds, pour moi...
    13 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Les aubergines farcies

    Imprimer Catégories : Légumes

    Il faut toujours rendre à César ce qu'on lui a piqué. Et j'avoue que lorsque, sur le blog de Choupette, j'ai vu cette recette d'aubergines farcies, mon sang n'a fait qu'un tour : il me les fallait ! Comme le panier de cette semaine regorgeait d'aubergines absolument délicieuses, que j'avais déjà réalisé une ratatouille et que le reste m'attendait toujours, j'ai opté pour cette recette qui m'a permis d'une part de réaliser d'un coup un seul un plat complet, de l'autre de faire l'unanimité autour de la table ! Voici donc les :

    AUBERGINES FARCIES

    Pour 4, il faut :

    • 4 petites aubergines (ou 2 grosses)
    • 4 oeufs
    • 4 tomates
    • 2 oignons
    • 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
    • Sel et poivre

    Préchauffer le four à 180°.

    Laver les aubergines et les couper en deux. Huiler légèrement la face coupée et les mettre au four pendant vingt cinq minutes environ.

    Peler et émincer les oignons.Laver les tomates, les couper en deux et couper la chair en dés.

    Quand la chair des aubergines est tendre sous la pointe d'un couteau, sortir les aubergines du four sans l'éteindre, les évider avec une cuillère pour récupérer la chair sans abîmer la peau. Hacher grossièrement la chair au couteau.

    Faire chauffer le reste d'huile dans une sauteuse et mettre les oignons à fondre pendant cinq minutes. Ajouter les tomates en dés et la chair des aubergines. Assaisonner et laisser compoter à feu doux jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'eau.

    Répartir cette compotée dans les coques d'aubergines et, avec une cuillère à soupe, faire une cavité au centre et y casser un oeuf. Si vous avez choisi de petites aubergines, ne remplir qu'une coque sur deux.

    Remettre les aubergines au four pendant environ cinq minutes, le temps que le blanc des oeufs soit pris et servir aussitôt.

    Aubergine farcie.jpg

     

    Remarques :

    • Un bonheur ! Mêler l'oeuf coulant à la compotée est un délice !
    • Surveiller la cuisson des oeufs : il serait dommage que l'oeuf devienne dur.
    11 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Galette moelleuse de courgette

    Imprimer Catégories : Légumes

    Il y a des choses, comme ça, qui vous apparaissent comme des évidences : l'été, c'est la courgette. Surtout lorsqu'elle est fraîchement cueillie, que sa chair est douce et tendre et sa peau... à garder. Alors bien sûr, on a envie de la deguster ainsi, pleine de parfums. Sauf que des voix retentissent dans la maison : "Encoooore des courgettes ?"

    Certes, on en a mangé en ratatouille (hier), en flan (l'autre jour), en gratin (la semaine dernière) ou encore en galette (il y a au moins quinze jours), alors que nous reste-t-il ? Une autre galette ! Voici donc la :

    GALETTE MOELLEUSE DE COURGETTE

    Pour 6 galettes, il faut :

    • 600 g de courgette
    • un oignon
    • 2 cuillères à soupe de basilic ciselé
    • huile d'olive
    • 100 de fromage
    • 3 cuillère à soupe de farine
    • 3 oeufs
    • sel et poivre

    Peler et émincer l'oignon. Dans une poêle profonde, verser trois cuillères à soupe d'huile d'olive et y faire revenir l'oignon en remuant souvent pour qu'il devienne transparent.

    Laver et râper les courgettes. Les ajouter à l'oignon, en remuant toujours, pour faire évaporer toute l'eau des courgettes.

    Battre ensemble les trois oeufs puis incorporer la farine jusqu'à ce que l'ensemble soit onctueux. Ajouter le basilic et le fromage râpé. Mélanger avant d'intégrer le mélange refroidi de courgettes et oignon.

    Dans une poêle, verser de l'huile et y déposer deux-trois cuillères à soupe par galette (vous pouvez en mettre trois dans la poêle). Cuire chaque galette sur chaque face et les déposer ensuite sur du papier absorbant.

    Servir rapidement (mais elles peuvent attendre une petite demi-heure sous une feuille de papier aluminium).

    Galette_courgette

    Remarques :

    • Préférer les petites courgettes pour cette recette.
    • Selon vos goûts, différents types de fromages peuvent être utilisés : de l'emmenthal pour le petit goût, de la mozzarelle pour le moelleux, de la feta pour une saveur plus typée.
    13 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Courgettes rôties

    Imprimer Catégories : Légumes

    Ah, les courgettes ! Délicieux légume... prolifique légume... Pourquoi finit-on par s'en lasser - un peu ? C'est vrai, il y a les courgettes mijotées, classique, les flans de courgettes, sympathique, les galettes de courgettes, goûteux, le clafoutis de courgettes, exquis, les... les... Bref, PLEIN de courgettes, et autant de manières de les accommoder.

    Eh bien j'en ai trouvé une nouvelle : les courgettes rôties. Je cherchais un accompagnement pour un barbecue, je voulais du tiède, du frais, du préparable à l'avance, je l'ai trouvé dans ma fameuse bible de la cuisine italienne : La Cuillère d'argent. voici donc les :

    COURGETTES RÔTIES

    Pour 4, il faut :

    • 8 courgettes coupées en rondelles épaisses
    • de l"huile d'olive
    • 3 gousses d'ail coupées en rondelles fines
    • 2 cuillères à soupe de persil plat ciselé
    • 6 feuilles de basilic ciselées
    • du sel et du poivre

    Préchauffer le four à 220°. Laver et peler - ou non - les courgettes avant de les déposer dans un plat profond avec deux cuillères à soupe d'huile d'olive. Remuer.

    Faire rôtir une trentaine de minutes en remuant régulièrement.

    Préparer l'ail, le persil et le basilic.

    Disposer une couche de courgettes au fond d'un saladier, parsemer d'ail, de persil, de basilic, saler, poivrer et arroser d'un filet d'huile d'olive. recommencer jusqu'à épuisement des ingrédients - vous devriez avoir 3 ou 4 couches de courgettes.

    Réserver à température ambiante jusqu'au moment de servir.

    Courgettes_r_ties

    Remarques :

    • Mon panier me proposait cette semaine des courgettes jaunes et des vertes, j'ai donc mélangé.
    • La photo est celle du lendemain, dans la plus pure tradition de l'art d'accommoder les restes : je les ai resservies chaudes, avec du riz et de la coppa.

    7 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Tag gourmand et chou chinois (pe-tsai)

    Imprimer Catégories : Légumes

    C'est Aelys qui a commencé : quand elle ne lit pas, c'est le nom de son autre blog, elle tague ! Voici donc mon tag goumand :

    Règlement :

    Indiquer le lien de la personne qui m'a taguée
    Noter le règlement sur mon blog
    Taguer 6 personnes à la fin du billet en mettant leur lien.
    Avertir directement sur leur blog les personnes taguées.

    • Un aliment ou un produit que je n'aime pas du tout : la betterave (c'est pourquoi je développe de trésors d'ingéniosité pour l'accommoder cuite, comme en cake

    • Mes 3 aliments favoris : le chocolat, les framboises (mais pas ensemble, quelle horreur, je déteste cette nouvelle mode consistant à associer fruits rouge et chocolat : une hérésie !) et les pâtes

    • Ma recette favorite : ça dépend des jours, du temps, de mon humeur...

    • Ma boisson favorite : l'eau - et le Champagne !

    • Le plat que je rêve de réaliser mais que je n'ai toujours pas fait : un poulet en croûte de pain - j'avais vu cette recette une fois du temps où Jean-Pierre COFFE tenait une chronique chez Jean-Luc DELARUE, sur Canal plus et j'y songe régulièrement, sans oser me lancer...

    • Mon meilleur souvenir culinaire : pour la convivialité et l'esprit de famille, les paellas de mon papa

    Plus j'avance en bloguitude, plus cela m'ennuie de désigner quelques victimes expiatoires du tag ; je laisse donc ceux et celles qui en voudraient le prendre, mais j'aimerais bien quand même que FredOcéane, Sandra, Lisanka, Gawou et... qui voudra s'y coller !

    Pour en revenir à des choses plus concrètes, j'avais la semaine dernière dans mon panier bio du chou chinois. Pas du pak choi, celui qui ressemble aux blettes et dont j'ai déjà parlé ici, non, du pe-tsai, c'est à dire l'autre chou chinois. Je cherchais une recette vraiment asiatique, avec ce sucré-salé caractéristique de cette cuisine. Je l'ai trouvée sur le blog de Dara et je l'ai à peu près reproduite. Voici donc le :

    CHOU CHINOIS VRAIMENT ASIATIQUE

    Pour 4, il faut :

    • un chou chinois, ou dans mon cas trois petits choux chinois
    • une gousse d'ail
    • un oignon
    • 2 cuillères à soupe d'huile
    • 3 cuillères à soupe de sauce kikkoman
    • une cuillère à soupe de sauce à l'huître
    • une cuillère à soupe de graines de sésame
    • une cuillère à soupe de Maïzéna

    Débiter le chou en lanière et le laver soigneusement.

    Faire chauffer l'huile dans un wok (ou une sauteuse...) et y faire torréfier les graines de sésame quelques instants avant d'ajouter l'ail et l'oignon coupés en lamelles. Ajouter le chou et bien mélanger.

    Verser ensuite la sauce Kikkoman, la sauce à l'huître, poivrer.

    Au bout d'une trentaine de minutes, lorsque le chou a rendu de l'eau, incorporer une cuillère de Maïzéna et terminer la cuisson en laissant mijoter une petite demi-heure encore.

    pet_sai

    Remarques :

    • Cette recette a eu raison du classique : "Oh, moi, j'aime pas le chou !" de ma fille.

    • L'association douceur sucrée du chou et douceur onctueuse de la sauce rend l'ensemble confit à point !

    6 commentaires Pin it! Lien permanent