Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Viandes - Page 5

  • Lasagnes aux deux viandes

    Imprimer Catégories : Viandes

    Hier soir, j'avais des amis à dîner. Manque de chance, je n'avais pas des tonnes de temps pour cuisiner. J'ai donc opté pour des lasagnes.

    Sauf que chez moi, les lasagnes, c'est fantaisie ! J'essaie toujours une nouvelle façon de les préparer à chaque fois. Là, c'est le blog de Cannelle et cacao qui m'a inspiré. En effet, s'y trouvait depuis vendredi dernier une appétissante recette de sauce bolognaise. La conclusion de la recette étant "Cette sauce est parfaite avec les pâtes mais permet aussi la réalisation de succulentes lasagnes."

    J'ai donc décidé de partir sur sa sauce et de laisser faire les hasards du marché. Voici donc mes :

    LASAGNES AUX DEUX VIANDES

    Pour 8 personnes, il faut :

    Pour la sauce à la viande

    • 500 g de viande de boeuf haché
    • 500 g de veau haché
    • 600 g de coulis de tomates
    • 1 boîte de tomates en cube (400g)
    • 1 cube de bouillon de poule au pot
    • 2 oignons
    • 2 gousses d'ail
    • 100 g de pancetta
    • du sel et du poivre
    • 1 cuillère à soupe de cassonade
    • des lasagnes sèches
    • de l'huile d'olive
    • une bonne rasade de vin rouge
    • 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique
    • 1 carotte

    Pour la béchamel et le dressage

    • un demi-litre de lait
    • 50 g de beurre
    • 4 cuillères à soupe de farine
    • sel et poivre
    • un peu de noix de muscade râpée
    • 300 g de gruyère

    Peler et émincer l'ail et les oignons. Couper la pancetta en petits cubes. Peler et couper la carotte en petits cubes.

    Verser deux cuillères à soupe d'huile d'olive dans une grande casserole. Y faire revenir l'ail, les oignons, la carotte et la pancetta pendant cinq minutes en remuant très souvent.

    Au bout de cinq minutes, verser la tomate, le bouillon-cube, la viande, la cassonade, le vin rouge, le vinaigre balsamique, saler et poivrer. Bien remuer pour que la viande se détache bien et laisser mijoter à feu doux une bonne heure.

    Vers la fin de la cuisson, préparer la béchamel en faisant fondre le beurre, y ajoutant la farine d'un coup, remuant, salant, poivrant, muscadant ; faire couler le lait petit à petit jusqu'à obtention d'une béchamel épaisse.

    Monter les lasagnes : dans un grand plat beurré, verser un peu de béchamel. Y poser les lasagnes. Recouvrir de béchamel, de sauce à la viande, saupoudrer de gruyère râpé et poser une lasagne. Recommencer jusqu'à épuisement des munitions.

    Faire cuire à four moyennement chaud (165°) pendant 30 à 40 minutes. Servir sans attendre.

    dsc01766

    Evidemment, c'était très bon !

    Evidemment, je ne pouvais pas prévoir que mes invités en avaient justement mangé à midi !

    Version imprimable : LASAGNES_AUX_DEUX_VIANDES.doc

    5 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Les rognons à la façon de mon père

    Imprimer Catégories : Viandes

    Une envie de rognons, ça ne s'explique pas. Ca m'a pris l'autre soir, chez mon boucher-charcutier de prédilection. "Tiens, lançai-je à la cantonnade, il y a longtemps qu'on n'a pas mangé de rognons !"

    "Oh, m'a répondu Michelle, la vendeuse, ça peut s'arranger très vite... Vous voulez que j'aille voir derrière ?" Et comment que je voulais. Elle est revenue avec de magnifiques rognons tout enveloppés de leur graisse, qu'elle a entrepris, dans son immense bienveillance, de préparer et d'émincer.rognons_001

    Nous sommes donc - ma mère et moi, n'oubliez pas que je vis TOUJOURS chez ma mère (voir 14 Janvier) - rentrées et avons annoncé à mon père : "Demain, tu nous fais des rognons !"

    Pourquoi lui ? parce que pendant des lustres (je n'ose dire des années), il nous a gratifié de rognons à sa sauce le samedi soir. Alors, après tant d'années d'abstinence rognonesque, il était temps de reprendre les bonnes habitudes. Après Les Saint-Jacques à la manière de ma maman, continuons dans le pillage familial, voici donc les :

    rognons_0031ROGNONS DE VEAU A LA FACON DE MON PERE

    Il faut : (pour 4 personnes)

    • 2 beaux rognons de veau
    • un verre de vin blanc - le Chablis, c'est le top, mais un Mâcon-Village a très bien fait l'affaire
    • 50 + 25 g de beurre
    • une cuillère à soupe de farine
    • du sel, du poivre
    • de la muscade

    Dans une sauteuse, faire fondre 50 g de beurre et y faire revenir les rognons cinq minutes environ.

    Quand ils ont pris une jolie mine, ajouter le morceau de beurre de 25 g que vous aurez fariné préalablement.

    Continuer la cuisson. Saler et poivrer.

    Ajouter le verre de vin blanc. Râper la muscade.

    Faire épaissir quelques minutes et parsemer de persil frais avant de servir, accompagné d'un riz blanc.

    rognons_005

    Voilà, c'est tout, c'est bon, et on peut finir la bouteille de blanc avec !

    12 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Pintade pour tous - version 2

    Imprimer Catégories : Viandes

    J'expliquais hier le dilemme familial autour de la pintade (choucroute ou légumes) et je suis donc tenue aujourd'hui d'apporter la version 2 :

    PINTADE AUX LEGUMES

    (Pour Sylvie)

    Attention, ceci est la version simplifiée d'une recette familiale que je vous livrerai un jour sans doute, mais pas aujourd'hui.

    Le début étant le même que pour l'autre, je me permets de faire un copier-coller...

    Il faut (pour 4-5 personnes) :

    • Une pintade
    • Du sel et du poivre
    • 5 belles carottes
    • 3 poireaux
    • Du beurre (environ 50 g) demi-sel de préférence

    pintade_0021Préparer la pintade : l'enduire d'huile, la saler et la poivrer avant de la déposer dans un plat allant au four et de lui glisser quelques petits bouts de beurre çà et là. Penser à lui piquer les cuisses pour que la graisse s'en échappe.

    Enfourner à four chaud (190°-200°) mais pas trop pendant une bonne heure, voire une heure et quart, en l'arrosant régulièrement de son jus de cuisson.

    Pendant ce temps, préparer la brunoise : peler et tailler les carottes en petits cubes de moins d'un centimètre. Découperpintade_004 le blanc des poireaux (garder le vert pour la soupe) de même (petits dés de moins d'un centimètre).

    Faire revenir doucement dans une sauteuse les carottes dans le beurre, saler et poivrer. Au bout d'une vingtaine de minutes, ajouter les dés de poireau. Laisser mijoter doucement en remuant régulièrement. Vérifier l'assaisonnement.

    Lorsque la pintade est cuite, la sortir du four et la découper. Arroser les légumes d'un peu (ou un peu plus) de jus de cuisson et bien mélanger. Servir vite et bien.

    Remarques :

    1 - Contrairement à la pintade à la choucroute, le vin rouge "y va bien" !

    2 - Les petits légumes, "confits" dans le beurre et le jus de pintade, se mangent sans faim...

    pintade_009

    5 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Pintade pour tous - version 1

    Imprimer Catégories : Viandes

    Aujourd'hui, c'est dimanche, et il s'agit de trouver un menu fédérateur. La pintade, pourquoi pas ?

    Oui, mais encore faut-il l'accompagnement ad hoc. Ici la famille est partagée : il y a ceux qui aiment la pintade à la choucroute et les autres, ceux qui N'AIMENT PAS la choucroute (les hérétiques !).

    Faisons donc dans le consensus, et proposons-leur une brunoise de poireaux et carottes... Ce qui justifie mon titre : Pintade pour tous, versions 1 (à la choucroute) et 2 (aux légumes).

    PINTADE A LA CHOUCROUTE

    Il faut :

    • Une pintade
    • Un peu de beurre et d'huile
    • Du sel et du poivre
    • De la choucroute
    • Du vin blanc

    pintade_0021Préparer la pintade : l'enduire d'huile, la saler et la poivrer avant de la déposer dans un plat allant au four et de lui glisser quelques petits bouts de beurre çà et là. Penser à lui piquer les cuisses pour que la graisse s'en échappe.

    Enfourner à four chaud (190°-200°) mais pas trop pendant une bonne heure, voire une heure et quart, en l'arrosant régulièrement de son jus de cuisson.

    pintade_0051Environ un quart d'heure avant la fin de la cuisson de la bête, s'occuper de la choucroute. Autrement dit, la faire chauffer dans une casserole après l'avoir aspergée de vin blanc.

    Sortir la pintade du four et la découper. Arroser la choucroute d'un peu (ou un peu plus) de jus de cuisson et bien mélanger. Servir vite et bien.

    Remarques :

    1 - C'est facile, pas compliqué, et absolument délicieux en ces temps hivernaux !

    2 - S'accompagne impérativement d'un sympathique vin blanc, bien sûr !

    pintade_0112

    4 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Matinée Boudin !

    Imprimer Catégories : Viandes

    Ce matin, c'est "Matinée Boudin" ! Pour renflouer un peu leurs caisses, les associations sportives locales proposent, presque à tour de rôle dirai-je, de la vente de boudin frais. Et moi, j'aime bien le sport quand ça ressemble à ça, je me sens tout de suite une âme de supporter, que dis-je, de sponsor !

    Un délice ! Onctueux, crèmeux, dodu à souhait, c'est 350 kilos d'un serpent dont la couleur oscille entre le noir et le gris bleuté qui attendent d'être consommés. Et le goût ! Rien n'égale celui du boudin frais, légèrement poivré, mousseux en bouche.

    Maintenant, il faut le cuisiner. Le plus simple est le mieux, sachant que nous aurons encore plusieurs repas avec, réservons les pommes et autres friandises pour ces moments-là et préparons le :

    BOUDIN AUX POMMES DE TERRE RÔTIESboudin

    Il faut, pour 4 personnes :

    • Du boudin frais en quantité... correcte voire conséquente
    • 8 belles pommes de terre
    • 1 oignon
    • De l'huile

    Peler et couper les pommes de terre en rondelles les plus fines possible. Faire de même avec l'oignon.

    Verser deux cuillères à soupe d'huile dans une sauteuse et y faire revenir oignon et pommes de terre.

    Couper le boudin en tronçons d'environ 10-15 cm et enlever la peau.

    Quand les pommes de terre sont au deux tiers de la cuisson, déposer le boudin dessus et couvrir.

    Laisser terminer la cuisson et servir sans attendre, avec une salade verte toute simple.

    boudin_servi1Se régaler de l'association pommes de terre doucement rôties dans le fumet boudinesque et fondantes sous la dent et ne pas hésiter à se resservir...

    PS : Compter trois-quarts d'heure voire une heure de cuisson au total. Attention, le boudin est susceptible et ne supporte pas d'attendre...

    PPS : Comme le dit Choupette, le boudi, c'est calorique, mais servi avec une salade, cela devient presque light, non ?

    PPPS : Et puis c'est plein de fer !

    6 commentaires Pin it! Lien permanent
  • La Potée de ma belle-mère

    Imprimer Catégories : Viandes

    Plus jeune, je n'étais pas très fan du chou. D'abord je lui reprochais son odeur : insupportables, ces plats que l'on sent longtemps avant et après les avoir dégusté, surtout quand l'odeur est celle, tenace et lourde, du chou ! Ensuite je n'aimais pas son goût. Du moins je le croyais...

    pot_eMais c'était avant de me rendre compte que le chou prenait surtout le goût de ce qu'on voulait bien cuisiner avec... Et là, j'ai découvert la potée. "Comment, me dit-on un jour dans la famille de mon mari, tu aimes le lard, les saucisses, le porc en général et tu n'aimerais pas la potée ?" Impossible à les entendre.

    Voici donc, pour me racheter de ces années de dédain crucifère, la recette de la "Potée au chou de ma belle-mère" que je fais dès que l'hiver est un peu trop rigoureux et que nous avons envie de réconfort.

    Pour 4 personnes :

    • 1 chou pommé
    • 1 beau morceau de lard fumé que vous trancherez (ou ferez tranchez) en lardons un peu épais
    • 4 ou 6 pommes de terre (selon leur taille)
    • 4 saucisses de Toulouse
    • 4 côtelettes (ou grillades) de porc

    Après avoir enlevé les grosses côtes,plonger le chou dans de l'eau salée et le cuire 10 minutes (après mise en mouvement de la soupape) en cocotte-minute.

    Faire revenir les lardons, les saucisses piquées et les pommes de terre coupées en tronçons dans un peu d'huile.

    Laisser mijoter 30 minutes environ, le temps de cuire les pommes de terre.

    Ôter les pommes de terre et les remplacer par le chou. Bien mélanger puis replacer les pommes de terre et laisser mijoter une bonne heure au moins.

    Avant de servir, faire cuire les côtes ou grillades de porc et les ajouter au plat.

    REMARQUE

    Les grillades sont plus moelleuses que les côtes, mais un peu plus "riches" aussi. Tout est affaire de goût... et de choix !

    2 commentaires Pin it! Lien permanent