Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dessert - Page 5

  • Tarte aux prunes

    Imprimer Catégories : Desserts

    Il faut reconnaître que l'automne, ce n'est quand même pas si mal... Bon, d'accord, il fait plus froid le matin, il fait plus nuit aussi, mais on y trouve des fruits et légumes qui vont rendraient presque contents d'y être. Tenez, prenez les prunes ! quoi de plus plaisant que ce petit fruit, qui arrive après les abricots et autres cerises, qui se singularise par sa couleur, tout bleu sombre. Une texture de velours sous des apparences austères. Ca méritait bien... une tarte, non ? Tarte dont j'ai trouvé la recette dans le dernier SAVEURS, dont j'ai parlé la semaine dernière. Voici donc la :

    TARTE AUX PRUNES

    Pour 6 à 8 personnes, il faut :

    • 180 g de farine
    • 100 g de beurre demi-sel
    • 2 jaunes d'oeufs
    • 130 g de cassonade
    • de la cannelle
    • un peu d'eau
    • 1 kg de prunes

    Préparer la pâte en mélangeant le beurre, les jaunes d'oeufs, 25 g de cassonade et 3 pincées de cannelle. Ajouter la farine et pétrir. Verse un peu d'eau si la pâte est trop friable.

    Laisser reposer cette pâte au frais une heure, enveloppée dans du film alimentaire et préparer la compotée pendant ce temps, en faisant cuire 500 g de prunes dénoyautées avec 100 g de cassonade pendant trente minutes. Remuer de temps en temps.

    Préchauffer le four à 200° et dénoyauter le reste des prunes en les coupant en deux.

    Foncer un moule à tarte à bords hauts et le garnir de compotée.

    Disposer sur cette compotée les prunes coupées en deux, face bombée vers le bas et saupoudrer de sucre et de cannelle. Enfourner pour trente minutes au moins.

    tarte aux prunes.jpg

     

    Remarques :

    • SAVEURS n'utilise de cassonade que pour la pâte, moi, j'en ai mis partout !
    • SAVEURS couvre cette tarte de meringue, j'ai préféré la laisser "naturelle".
    • N'essayez même pas d'étaler la pâte au rouleau, c'est une catastrophe : c'est qu'elle est sablée, voyez-vous...
    13 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Muffin aux framboises, graines et céréales - Muffin Monday 10

    Imprimer Catégories : Desserts

    logo10.jpgD'accord extérieurement ils ne sont pas roses. D'accord intérieurement ils ne sont pas parfumés à la rose. Mais qu'est-ce qu'ils sont bons quand même ! Imaginez un muffin, tout dodu, tout moelleux, et qui sous la dent dévoile des framboises juteuses et de petites graines croquantes... Ajoutez-lui plein de copains tout comme lui, et vous aurez le muffin aux framboises de mon goûter ! Et ça tombe bien, on est en plein Muffin Monday, la dixième édition ! Voici donc le :

    MUFFIN AUX FRAMBOISES

    Pour une douzaine de muffins, il faut :

    • 100 g de farine de farine aux 3 graines et 5 cérales (Markal)
    • 150 g de farine type 65
    • 3 cuillères à café de levure chimique
    • 100 g de sucre roux
    • 25 cl de lait entier
    • un oeuf
    • 75 g de beurre demi-sel fondu
    • 100 g de framboises

    Préchaufer le four à 200°. Beurrer vos moules ou mieux, utiliser des moules en silicone qui ne demandent rien !

    Verser dans un saladier les farines, la levure, le sucre et mélanger. dans un autre plat, mélanger le lait, l'oeuf et le beurre fondu.

    Réunir les deux mélanges en mémangeant très rapidement, juste pour incorporer la farine, les grumeaux n'ont aucune importance.

    Ajouter délicatement les framboises pour ne pas les écraser.

    Versre dans les moules à muffins et enfourner pendant vingt cinq minutes.

    Laisser refroidir avant de démouler, encore tièdes pour laisser refroidir complètement sur une grille.

    muffin framboises.jpg

     

    Remarques :

    • Ils sont parfaits, que ce soit pour un goûter (reconstituants) ou un petit-déjeuner (roboratif) !
    • La recette est inspirée de celle de Pascale Weeks :

    14 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Pêches rôties à la lavande

    Imprimer Catégories : Desserts

    Nous voulions un jardin qui fleure bon le Sud. C'est ainsi que nous y avons planté des lavandes en quantités (une vingtaine de pieds, je crois...). Un vrai bonheur lorsque la floraison explose ! J'adore passer ma main entre les tiges, presque machinalement, chaque fois que je passe pour sentir ce parfum subtil, à la fois rauque et délicat.

    J'ai donc chercher des manières d'accomoder cette lavande, autrement que dans de petits sachets (même si c'est évidemment prévu...) et j'ai déniché ce petit livre :

    Rem_des_et_recettes___la_lavande

    "Symbole de la Provence, la lavande séduit autant par son parfum puissant et son pouvoir calmant que par sa beauté ornementale. Découvrez 50 remèdes et recettes à base de lavande : un alcool à la lavande, un masque désincrustant à la lavande, des sels de bain à la lavande, une mousse de fleurs de lavande, du thé à la rose et à la lavande, des pêches rôties à la lavande... "

    Plein de bonnes idées, à la fois élémentaires et d'une simplicité biblique, j'y ai notamment trouvé cette recette de pêche à la lavande. Il faut dire que pour moi, la lavande en condiment, cela m'avait laissé de mauvais souvenirs. j'avais une fois mangé dans un restaurant une crème brûlée à la lavande, et je n'avais pas du tout apprécié l'amertume que cela m'avait laissé en bouche. J'étais donc très prudente pour cet essai.

    Et bien j'avais tort ! Car non contente d'être facile à faire, rapide et pouvant se préparer à l'avance, cette recette s'est révélée délicieuse ! Voici donc les :

    PÊCHES RÔTIES A LA LAVANDE

    Pour 6, il faut :

    • 6 pêches jaunes
    • 50 g de beurre
    • un citron
    • 100 g de sucre en poudre
    • 2 branchettes de lavande fraîche
    • 6 feuilles de basilic fraîches

    Préchauffer le four à 210°.

    Peler les pêches et les disposer dans un plat allant au four.

    Dans une casserole, faire fondre le beurre, ajouter le jus du citron, le sucre, la lavande, les feuilles de basilic et 10 cl d'eau. porter à ébullition quelques instants.

    Badigeonner les fruits de ce sirop à l'aide d'un pinceau et verser le reste dans le plat. Enfourner pour vingt minutes en arrosant régulièrement les pêches avec le sirop.

    Servir tiède ou froid.

    p_ches_roties_lavande

    Remarques :

    • J'ai utilisé du sucre roux, plus parfumé
    • Les parfums délicats de la lavande et du basilic, associés à la douceur de pêche, c'est exquis !
    • On peut même y ajouter une boule de glace à la vanille...

    2 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Clafoutis aux cerises

    Imprimer Catégories : Desserts

    Puisque désormais les Bios de Feuilly proposent aussi des paniers de fruits, nous avons le plaisir, que dis-je, le bonheur de savourer des fruits cueillis le jour de la distribution des paniers et c'est un délice. Nous nous sommes régalés de fraises, les cerises ne sont pas moins savoureuses. Alors bien sûr, quand elles sont aussi dodues, juteuses et sucrées, la tentation est grande de s'en tenir au plus simple et de les consommer par poignées, comme ça. Mais parfois, il faut savoir surmonter sa flemme et voir plus loin. Voici donc un :

    CLAFOUTIS TOUT SIMPLE

    Pour 6, il faut :

    • 400 g de cerises noires
    • 40 cl de lait
    • 4 oeufs
    • 100 g de farine
    • 100 g de sucre complet (Mascavo)
    • 50 g de sucre blond
    • quelques gouttes d'extrait de vanille
    • 40 g de beurre
    • une pincée de sel

    Préchauffer le four à 180°.

    Laver, équeuter et dénoyauter les cerises.

    Beurrer un moule à tarte (ou un moule à manqué ou un plat à gratin en terre).

    Fouetter les oeufs avec le sucre et le sel jusqu'à ce que le mélange double de volume. Ajouter petit à petit la farine et le lait.

    Verser la pâte dans le moule beurré et répartir les cerises dénoyautées.

    Enfourner et laisser cuire trente à quarante minutes.

    Clafoutis

    Remarques :

    • J'ai mêlé 2 sucres différents mais vous pouvez utiliser un seul et même sucre ; j'adore le parfum presque épicé de ce sucre "brut"
    • Nous l'avons entamé encore tiède, et c'était un délice...
    • ... mais froid aussi, c'est très bien !

    Autre recette de clafoutis.

    6 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Les darioles au chocolat coulant

    Imprimer Catégories : Desserts

    Attention, cette recette est à réserver à ceux qui aiment le chocolat, le vrai, le noir, le corsé ! Et qui ne craignent pas de se salir le menton en dégustant leur gâteau, ou de slurper leur cuillère... Pas de baratin, je vous livre la recette, brut de brut ! Voici donc les :

    DARIOLES AU CHOCOLAT COULANT

    Pour 6, il faut :

    • 100 g de chocolat noir
    • 100 g de beurre
    • 4 oeufs
    • 100 g de sucre
    • 50 g de farine

    Faire fondre le chocolat et y incorporer le beurre coupé en petits morceaux. Laisser refroidir.

    Casser les oeufs et les battre avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse - ou s'unifie si, comme moi, vous avez utilisé du sucre roux non raffiné... - puis incorporer progressivement la farine.

    Ajouter le chocolat fondu et verser dans de petits moules beurrés. Réserver au réfrigérateur.

    Préchauffer le four à 200° et faire cuire les darioles entre dix minutes, selon que vous préférez le chocolat coulant ou mollet.

    dariole

    Remarques :

    • Attention au démoulage, les parois du gâteau peuvent être très fines...
    • Vous pouvez "customiser" la recette : ajouter de la vanille ou de l'extrait de café, varier les sucre, ou encore remplacer une partie du beurre par de la purée d'amande...
    13 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Natillas fortes en goût

    Imprimer Catégories : Desserts

    Depuis mon retour d'Espagne, je suis en manque de crème aux oeufs. Vous rendez-vous compte ? cinq jours passés à Barcelone SANS goûter une seule crème catalane ? La frustration... En même temps, ne possédant le kit spécial, je serais bien en peine d'en faire, c'est pourquoi j'ai décidé de me rabattre sur une crème aux oeufs.

    Le hasard a voulu que j'achète avant-hier le dernier numéro de SAVEURS et que proposait-il, je vous le demande ? Un menu espagnol ! Gaspacho, riz à l'espagnol et surtout natillas ! C'est ainsi que j'ai - légèrement - adapté la recette en fonction des produits du placard et que je vous propose ces :

    NATILLAS FORTES EN GOÛT

    Pour 4, il faut :

    • un demi-litre de lait entier
    • 3 jaunes d'oeuf
    • 80 g de sucre de canne complet "mascavo"
    • une gousse de vanille
    • un bâton de cannelle

    Verser dans une casserole le lait ; y ajouter la gousse de vanille grattée et le bâton de cannelle. Porter à ébullition puis éteindre le feu et laisser infuser dix minutes.

    Faire préchauffer le four à 160°.

    Battre les jaunes et le sucre, puis verser le lait où vous aurez ôté la vanille et la cannelle. Remettre le tout dans la casserole et faire cuire durant dix minutes à feu moyen en remuant sans cesse.

    Répartir la crème dans les ramequins.

    Cuire trente minutes au four au bain-marie. Servir froides.

    natillas

    Remarques :

    • Ces natillas sont fortes en goût d'une part parce que j'ai utilisé du lait entier et non demi-écrémé comme je le faisais jadis, d'autre part parce que le sucre utilisé (le sucre complet de canne) est très fort - plus d'infos sur le sucre ici.
    • La vanille et la cannelle ayant fortement parfumé le sucre, je n'ai pas jugé nécessaire de saupoudrer de cannelle les crèmes comme il est d'usage de le faire.
    • La recette indiquait 4 jaunes d'oeuf, je n'en avais que trois et cela fut très bien !
    7 commentaires Pin it! Lien permanent
  • L'année 2008 sera l'année de la yaourtière !

    Imprimer Catégories : Desserts

    Souvenez-vous, il y a eu les MAP (ou Machine A Pain), devenues incontournables dans toute cuisine qui se respecte. Il y a le siphon, qui commence à percer, mais je vous le dis, je vous l'affirme, l'année 2008 sera l'année de la yaourtière !

    Et pourquoi donc, me direz-vous ? Je vous répondrai simplement : "essayez donc !" et vous comprendrez... Le goût est tout simplement inimitable. Je comparerais cela avec le pain qu'on fait soi-même : quand on revient à ceux du commerce, même très bon, on y sent toujours, au fond, parfois bien au fond, un petit goût de produits "annexes", conservateurs ou autres. Avec les yaourts, c'est pareil : le résultat obtenu, c'est une texture douce, veloutée quoique ferme, crémeuse, bref, absolument savoureuse.

    Le hic, c'est que si j'admire ceux qui proposent plein de variations autour du yaourt, comme ici ou encore ici, moi, je les aime nature (et les enfants aussi) et préfère garder la possibilité d'ajouter des fruits ou de la confiture plutôt que de les aromatiser d'emblée. Voici donc les :*

    YAOURTS NATURES

    Pour les premiers 7 yaourts, il faut :

    • un litre de lait entier
    • une dose de ferment lactique achetée en pharmacie

    Mélanger la poudre de ferment avec quelques cuillerées à soupe de lait. Puis diluer jusqu'à obtenir une tasse.

    Laisser reposer deux heures.

    Ajouter au mélange le reste de lait en fouettant bien pendant au moins trente secondes.

    Verser dans les pots (sans couvercle) et brancher la yaourtière pour onze heures.

    A l'issue de la cuisson, les laisser refroidir avant de les entreposer une heure minimum au réfrigérateur.

    YAOURT_005

    Remarques :

    • Pour les suivants, il suffit de délayer un de vos yaourts avec le litre de lait, de laisser reposer une heure avant de fouetter et de mettre en pot.
    • Utiliser du lait entier permet d'obtenir des yaourts plus moelleux.
    • Si vous voulez tout savoir sur le yaourt, sa vie, son oeuvre, c'est ici.

    9 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Biscuit moelleux aux mangues

    Imprimer Catégories : Desserts

    Je l'avoue bien volontiers, j'éprouve une certaine forme de nostalgie : de chaleur, d'odeurs épicées et de fruits du soleil. Les mangues et autres papayes me manquent au petit-déjeuner...

    Heureusement, il traînait au fond de mon congélateur un sachet de mangues congelées. Une fois revenues à la vie, elles étaient comme fraîches : d'un bel oranger lumineux, avec leur chair fondante et douce. C'est ainsi que j'ai réalisé ce :

    BISCUIT MOELLEUX AUX MANGUES

    Pour 6, il faut :

    • 450 g de mangues congelées
    • 5 oeufs
    • 120 g de sucre
    • 40 g de farine
    • 30 g de Maïzena
    • une pincée de sel

    Faire décongeler les mangues et les égoutter.

    Faire préchauffer le four à 180° (th 6). Graisser le moule.

    Séparer les blancs des jaunes.

    Battre les blancs en neige ferme avec la pincée de sel.

    Mélanger les jaunes et le sucre jusqu'à obtenir une texture mousseuse. Ajouter la farine, puis la Maïzena.

    Incorporer progressivement et délicatement l'intégralité des blancs en neige. Verser dans le moule.

    Déposer face bombée en dessous les quartiers de mangue et enfourner pendant 50 minutes. A mi-cuisson, baisser la chaleur du four à 160°.

    Biscuit_moelleux_aux_mangues

    Remarques :

    • Ce gâteau convient à merveille aux fruits juteux : le fondant du fruit se marie parfaitement à la texture mousseuse de la pâte.
    • Attention au démoulage...

    9 commentaires Pin it! Lien permanent
  • L'atelier-bugnes de Mardi-Gras ou comment lutter contre le "j'sais pas quoi faire"

    Imprimer Catégories : Desserts

    Scène de la vie quotidienne hier soir, à la sortie de l'école : "Tu sais quoi ? eh bien  la maîtresse est malade, alors on n'a pas de devoirs !

    - C'est super, non ? m'enquis-je d'un ton presque sceptique à regarder la moue de ma progéniture énonçant ça.

    - Nooooon, c'est trop nul ! Comme je peux pas regarder la télé, je vais m'ennuyer !"

    Le grand mot est lancé : ENNUI. "J'sais pas quoi faire, quesque j'peux faaaaaire..." Ce n'est plus une interrogation mais un constat. D'ailleurs, même le petit de deux ans et demi s'y est mis : l'autre soir, je le pose dans son bain et je le vois se prendre le menton dans les mains d'un air malheureux en gémissant : "Ch'sais pas quoi faaaire..."

    "Bon, alors les enfants, je vous propose un truc, lançai-je à la cantonade après le goûter. Demain c'est Mardi-Gras, on va faire des bugnes ! " Et là, la mauvaise foi absolue : "Boooon, si ÇA te fait plaisir..."

    Ben tu parles ! Faire les bugnes avec deux nains dans les jambes, si ça me fait plaisir ! Sauf qu'on est à Lyon et qu'ici, PAS DE MARDI-GRAS SANS BUGNES ! J'avais déjà proposé la recette dodue, on passe maintenant à la recette plate. Voici donc les :

    BUGNES

    Pour 50 bugnes, il faut :

    • 250 g de farine
    • 50 g de beurre
    • 50 de sucre en poudre
    • 3 oeufs
    • le zeste d'un demi-citron
    • de la fleur d'oranger au goût de chacun

    Travailler le beurre et la farine comme une pâte brisée.

    Ajouter le sucre, le zeste de citron et les oeufs. Bien mélanger puis terminer par la fleur d'oranger. La pâte doit former une boule que vous mettrez un petit moment au frais pour qu'elle durcisse.

    Étaler la pâte, la découper en n'oubliant pas de pratiquer une incise au centre pour "nouer" la bugne.

    Faire frire jusqu'à ce qu'elles soient légèrement dorées.

    cuisine,dessert

    Remarques :

    • La recette est celle de ma copine Anne, qui la trouvée sur Marmiton.
    • Mais l'idée géniale de ma copine, c'est d'utiliser la machine à pâte pour étaler : on obtient ainsi des bugnes hyper fines !
    14 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Le cake pour passer l'hiver

    Imprimer Catégories : Desserts

    On ne le dira jamais assez : les fruits secs, c'est bon pour la santé ! Ils sont riches en glucides et en vitamine du groupe B, contiennent de nombreux minéraux (potassium, calcium, magnésium, fer) et leur concentration en fibres permet l'élimination des acides biliaires et du cholestérol A. L’abricot sec, recordman de potassium et de provitamine A, contient aussi du fer ainsi que des vitamines B3 à E. Les raisins secs, eux, sont riches en vitamines B2, favorables à la croissance, au bon développement des organes, au bon état de la peau et des muqueuses. Les figues, grâce à leurs fibres abondantes, stimulent le transit intestinal. Riches en sels minéraux et surtout en vitamine B, elles favorisent l’équilibre du système nerveux et permettent de diminuer les risques d’anémie. Et j'ai quant à moi rajouté des noisettes, car la noisette est un des fruits les plus riches en oligo-éléments (Chlore, Fer, Cuivre, Manganèse et Zinc) et en vitamines (A, B1, B2, B3, C et E), mais aussi en éléments minéraux (Calcium, Potassium, Phosphore, Soufre, Magnésium).

     

    En vertu donc de toutes ces vertus - justement - et aussi parce que je suis gourmande, voici donc le :

    CAKE AUX FRUITS SECS

    Pour 6, il faut :

    • 4 oeufs
    • 150 g de beurre demi-sel
    • 250 g de farine
    • un sachet de levure
    • 50 g de sucre roux
    • 100 g de sucre blond
    • 50 g de figues
    • 50 g de noisettes
    • 50 g d'abricots secs
    • 50 g de raisins secs

    Préchauffer le four à 210° (th 7).

    Battre ensemble les oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange mousse. Ajouter alors la farine.

    Faire fondre le beurre et l'incorporer au mélange.

    Couper les abricots secs et les figues en quatre. A l'aide d'une spatule, les intégrer à la pâte ainsi que les noisettes et les raisins.

    Verser la préparation dans le moule et enfourner en ramenant la température à 200°. Puis la descendre à 180° (th 6) au bout de vingt minutes.

    Cake

    Laisser cuire 50 minutes environ en tout. Tester la cuisson à l'aide d'un couteau.

    7 commentaires Pin it! Lien permanent