Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dessert - Page 8

  • On ne se lasse pas d'un moelleux aux pommes...

    Imprimer Catégories : Desserts

    L'automne est (presque) là. Mais si, si vous regardez bien, vous apercevrez le bout de la pointe des feuilles qui roussissent... Tiens, pas plus tard qu'hier, le thermomètre n'a pas dépassé 18° ! Un trente octobre ! Si ce n'est pas un signe, ça !

    Et avec l'automne, arrivent les fruits d'automne : pommes, poires, scoubidous... C'est pour cette raison que je vous propose aujourd'hui un basique, un classique à peine remanié, le genre de chose incontournable, avec un bon thé ou le goûter des enfants. Voici donc le :

    MOELLEUX AUX POMMES

    Pour 4-6 personnes, il faut :

    • 125 g de farine à poudre levante
    • 100 g de sucre
    • 20 cl de lait
    • 2 oeufs
    • 80 g de beurre demi-sel
    • 3 pommes

    Préchauffer le four à 180° (th 6). Faire fondre le beurre. En utiliser une vingtaine de grammes pour beurrer le moule.

    Verser la farine et le sucre dans un saladier. Ajouter les oeufs entiers et mélanger. Incorporer le lait et le beurre fondu.

    Eplucher les pommes et les couper en fines lamelles. Les mêler à la pâte.

    Verser dans le moule et faire cuire 25 minutes. Servir tiède ou froid.

    22_10_001

    Remarques :

    • J'utilise souvent de la cassonade en place du sucre.
    • La version de la photo n'est pas exactement celle décrite ci-dessus : j'ai en effet versé la pâte dans le moule et disposé les pommes après, en les enfonçant et les répartissant. De toute façon, tout est possible !

    Moelleux_aux_pommes

    11 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Fondant d'automne au chocolat

    Imprimer Catégories : Desserts

    A l'origine, c'est une fiche-recette de ELLE qui m'a tiré l'oeil. Puis j'ai retrouvé la recette chez Fabienne. Alors quand j'ai hésité entre deux desserts l'autre soir, je n'ai pu m'empêcher, après avoir opté pour le trifle, de tester l'autre. Voici donc le :

    FONDANT D'AUTOMNE AU CHOCOLAT

    Pour 6 personnes, il faut :

    • 300 g de chocolat noir
    • une belle grappe de raisin chasselas (une soixantaine de grains)
    • 4 oeufs
    • 100 g de beurre
    • une cuillère à soupe de miel
    • une cuillère à café de vanille en poudre (je n'avais plus de gousse)
    • une cuillère à soupe de sucre

    Faire fondre 20 g de beurre et y faire confire pendant une demi-heure les grains de raisin avec le miel et la vanille.

    Préchauffer le four à 180° (th 6) et séparer les blancs des jaunes.

    Faire fondre le chocolat, ajouter le beurre avant de lisser et d'incorporer les oeufs, une fois la préparation tiédie.

    Monter les blancs en neige et ajouter la cuillère de sucre.

    Incorporer les blancs à la préparation chocolatée.

    Verser le tout dans un moule beurré et répartir les raisins confits.

    Faire cuire 35 mn avant de déguster, tiède de préférence.

    14_10_002

    Remarques :

    • A vrai dire, je n'ai pas été transportée. Je n'ai pas trouvé que les raisins apportaient grand-chose de plus au chocolat, sinon du sucré et.. des pépins !
    • A déguster avec un café par exemple, sinon c'est vite envahissant en bouche.
    • En revanche, les raisins qui mijotent avec le miel et la vanille, ça sent très bon !

    Imprimer_la_recette

    10 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Trifles de poire à la ganache

    Imprimer Catégories : Desserts

    J'hésitais entre deux desserts d'automne : le fondant aux raisins d'Alain Passard et ce trifle poire-chocolat. Je ne sais pas pourquoi, lorsque j'ai énoncé les ingrédients à mon époux, celui-ci a immédiatement répliqué "Le deuxième !". C'est donc ce dernier que j'ai servi. J'avais trouvé la recette dans le dernier Avantages. Si c'était bon ? oui, bien sûr, avec toutes ces bonnes choses ! Si je suis complètement convaincue ? eh bien, non. J'ai suivi scrupuleusement les proportions données et j'ai trouvé l'ensemble un peu sec. La recette que je vais vous livrer sera donc ma recette après modifications et non celle que j'ai effectivement servie à mes invités. Voici donc les :

    TRIFLES DE POIRE A LA GANACHE

    Pour 8 personnes, il faut :

    • 20 biscuits à la cuiller
    • 12 cl de liqueur de poire
    • 6 demi-poires au sirop
    • des copeaux de chocolat
    • 250 g de chocolat noir
    • 300 g de crème fraîche

    Faire chauffer 200g de  crème et 100g de chocolat coupé en petits carrés, à feu très doux.

    Couper en petits morceaux les poires et les biscuits.

    Laisser refroidir la ganache obtenue à température ambiante et lorsqu'elle a épaissi, la fouetter : elle doit devenir pâle, un peu mousseuse et ferme.

    Mêler la liqueur de poire, 8 cl d'eau et 10 cl de sirop de poire. Répartir au fond des verres un tiers des biscuits , les asperger avec un tiers de liquide. Couvrir avec un tiers des poires puis un tiers de la ganache.

    Recommencer l'opération trois fois. Couvrir et garder au froid.

    Au moment du service, préparer la sauce en faisant fondre 150g de chocolat et 75g de crème fraîche. La laisser tiédir avant de la verser sur les trifles. Décorer avec des copeaux de chocolat avant de déguster.

    Triffle_poire_choc

    Remarques :

    • Le mariage poire-chocolat est une évidence, n'en parlons pas !
    • Utiliser le sirop des poires permet d'humidifier davantage les biscuits et d'éviter le côté sec
    • Le contraste tiède-froid est délicieux !

    TRIFLE_DE_POIRE_A_LA_GANACHE

    5 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Tarte aux poires et aux amandes

    Imprimer Catégories : Desserts

    Ouf, j'en ai fini avec mes devoirs de mère de famille exemplaire ! Après l'anniversaire en famille, celui avec les copines, me voici libre jusqu'au moins... Noël ! C'est donc grâce à ce petit moment de pause entre deux événements que je trouve le temps de vous proposer la recette de la tarte que je servis dimanche, accompagnée de mousse au chocolat et d'un macaron au caramel et au beurre salé. Je vous conseille l'association... Voici donc la

    TARTE AUX POIRES ET AMANDES

    Pour 10 personnes, il faut :

    • 1 boîte et demi de poires au sirop
    • 250 g de farine
    • 125 g de beurre demi-sel
    • un verre d'eau
    • 150 g de poudre d'amande
    • 150 g d'amandes effilées
    • 20 cl de lait
    • 20 cl de crème
    • 4 oeufs
    • 100 g de sucre

    Faire la pâte brisée : malaxer entre ses doigts le beurre et la farine jusqu'à ce que vous obteniez une consistance de semoule. Ajouter l'eau et former rapidement une boule que vous envelopperez dans un film avant de la laisser reposer une heure au réfrigérateur.

    Etaler la pâte dans un moule à tarte et la piquer avec une fourchette.

    Egoutter les poires et les disposer sur le fond de tarte.

    Mélanger les oeufs avec le sucre, le lait, la crème puis ajouter la poudre d'amande.

    Verser la préparation sur le fond de tarte et saupoudrer d'amandes effilées.

    Cuire quarante minutes environ à four chaud (160°).

    Servir légèrement tiède.

    anniversaire_pauline_007

    Remarques :

    • Vous pouvez torréfier les amandes avant de les déposer sur les poires, cela doit apporter un petit côté croustillant bien sympathique.
    • Ne pas hésiter à remplacer le sucre par de la cassonnade ou du sucre vanillé !

    Imprimer_la_recette

    11 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Muffins carotte-cannelle ou ne vous fiez pas aux apparences...

    Imprimer Catégories : Desserts

    C'est drôle comme il y a des mots qui manquent de glamour... Dites "j'ai fait un moelleux au chocolat fondant hier" et vous verrez tous les yeux s'allumer. Dites "je me suis régalée ce matin avec mes muffins carotte-cannelle" et tout de suite, l'enthousiasme retombe. Eh bien les gens ont tort ! C'est délicieux, les muffins carotte-cannelle ! Au départ, c'était surtout pour utiliser un fond de carottes râpées qui trainait au frigo, c'est devenu un excellent petit-déjeuner, surtout tartiné de beurre et plongé dans mon thé du matin. Voici donc les :

    MUFFINS CAROTTE-CANNELLE

    Pour 6 muffins, il faut :

    • 100 g de farine
    • 1/2 sachet de levure chique
    • 1 pincée de sel
    • 1/2 cuillère à café de cannelle
    • 35 g de sucre roux
    • 25 g de sucre en poudre
    • 1 oeuf
    • 40 g de beurre fondu
    • 12,5 cl de lait
    • 100 de carottes râpées

    Préchauffer le four à 200°.

    Mélanger la farine, la levure, les sucres, le sel et la cannelle.

    A part, mélanger l'oeuf, le lait et le beurre fondu. Verser le mélange sur le mélange sec. Ajouter les carottes râpées et mélanger brièvement, juste pour incorporer la farine.

    Emplir les moules à muffins puis enfourner 25 minutes. A l'issue de la cuisson, démouler et laisser refroidir sur une grille.

    muffin_carotte_1

    Remarques :

    • la recette est issue du petit livre qu'on ne présente plus : Cookies, muffins & Co
    • ces muffins se conservent facilement trois jours au moins en boîte métallique

    Imprimer_la_recette

    10 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Tarte choco-coco facile facile facile ou "peu d'effort pour beaucoup d'effet"

    Imprimer Catégories : Desserts

    Ca y est, la semaine se termine, je trouve enfin le temps de me poser un peu devant mon ordinateur, histoire de proposer ma tarte spéciale "fainéante qui en jette". Un classique, inratable, dont j'ai piqué l'idée à ma belle-soeur. Voici donc la :

    TARTE CHOCO-COCO OU PEU D'EFFORTS POUR BEAUCOUP D'EFFET

    Pour 6 personnes, il faut :

    • Un rouleau de pâte sablée (je rappelle qu'il s'agit d'une recette de fainéante - je PEUX faire la pâte sablée... si les circonstances l'exigent...) pur beurre
    • 200 g de chocolat noir
    • une brique de lait de coco, soit 200 ml

    Etaler la pâte sablée, la piquer et la faire cuire un quart d'heure environ au four, th 6 (180°). La sortir quand les bords brunissent.

    Dans une casserole, faire chauffer le lait de coco jusqu'à ébullition. Arrêter le feu et y faire fondre en remuant sans arrêt le chocolat coupé en morceaux.

    Quand la crème obtenue a une consistance bien lisse, verser le tout sur le fond de tarte et laisser refroidir.

    tarte_001

    Remarques :

    • Et c'est tout : j'ai dit que c'était facile et inratable.
    • Même ceux qui ne sont pas fan de noix de coco apprécient, puisque le goût est très subtil et, surtout, qu'il n'y a pas de "morceau" de noix.

    Imprimer_la_recette

    9 commentaires Pin it! Lien permanent
  • SOS d'une tatin en détresse

    Imprimer Catégories : Desserts

    Il ya quelques jours de cela, je vous vantais les mérites du dernier Hors-Série de Cuisine actuelle. Et parmi les recettes que je vous énumérais, figurait celle  de la Tatin pêches et pistaches. Or, bonheur, joie et coïncidence, qu'y avait-il donc dans mon frigo ce dimanche ? Plein de pêches ramenées de notre dernier séjour dans la Drôme ! C'était trop tentant... C'est ainsi que dimanche matin, je me suis attaquée à cette Tatin de pêches et pistache.

    Pas d'incident particulier à signaler, les pêches se pelèrent sans façon, la pâte feuilletée s'étala, les pistaches se concassèrent sans souci. Oui mais... Vint le moment du démoulage... Et là, je cite Cuisine actuelle : "Laisser reposer la tarte dix minutes, puis démoulez-la en la renversant sur un plat". Et là, ce fut le drame : les pêches avaient absorbées une bonne partie du caramel et imbibé la pâte feuilletée. Ce que je démoulai, ce fut une espèce d'entremets où l'on distinguait assez nettement les pêches, beaucoup moins la pâte (supposée être croustillante dans une tatin) et plus du tout le caramel ! Un échec, vous dis-je ! Me revint alors le commentaire de la grande Mercotte, laissé le 28 août sur mon post Bon plan : "ça a l'air intéressant pourtant les recettes sont souvent peu réalisables, puisqu'écrites en s'inspirant de photos......" Quelle vérité ! Quelle expérience de la chose ! Quelle intuition infaillible ! Et comme j'étais cruellement ramenée à ma condition d'humaine cuisinière... ("¯J'ai jamais eu les pieds sur terre ¯J'aim'rai mieux être un oiseau ¯J'suis mal dans ma peau-ooo¯ ...")

    Mais comme je suis masochiste, je l'ai photographié quand même (l'échec, pas la tarte) et je vous livre la recette de cette :

    TATIN EN DETRESSE

    Pour 6 personnes, il faut :

    • 8 ou 10 pêches jaunes
    • 120 g de sucre
    • 100 g de beurre, demi-sel pour ma part, bien sûr...
    • 1 rouleau de pâte feuilletée
    • 60 g de pistaches non salées

    Ebouillanter les pêches 30 secondes puis les plonger dans l'eau froide avant de les peler.

    Faire cuire le sucre en caramel ambré avec le beurre dans une casserole. Le verser dans une tourtière.

    Couper les pêches en deux, ôter les noyaux et les déposer face bombée en bas dans le caramel.

    Recouper la pâte à la taille du moule. La piquer à la fourchette et la déposer sur les fruits en pressant légèrement.

    Cuire 30 minutes au four, th 7 (210°).

    Griller les pistaches et les concasser.

    Laisser reposer la tarte dix minutes avant de la démouler en la renversant sur un plat (ah ah !). Parsemer aussitôt de pistaches. Servir tiède ou froid.

    tatin_de_p_ches_003

    Remarques :

    • En fait, je me demande si pour le caramel, je n'aurais pas dû adopter ma méthode, celle du fondant au chocolat et au caramel de beurre salé, c'est-à-dire faire D'ABORD le caramel et ENSUITE ajouter le beurre.
    • Faut-il prendre des pêches moins mûres ? mais dans ce cas, cela sera beaucoup moins parfumé, non ?
    • Bref, j'attends toutes vos remarques, tous vos conseils, toutes vos suggestions, toutes vos condoléances...
    • Suite aux commentaires, je signale cependant qu'au goût, elle était bonne...

    Imprimer_la_recette

    19 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Eloge de la simplicité pour une brioche dodue

    Imprimer Catégories : Desserts

    Parfois je cherche la complication. D'aucuns diront "souvent" mais je laisse de côté ces mauvaises langues pour faire la part des choses et dire "parfois".

    C'est ainsi que je m'acharne depuis quelques temps à réussir une brioche aux pépites de chocolat. Le résultat est bon, mais ce n'est pas celui que j'attends. La brioche manque de légèreté, les pépites ne se répartissent pas harmonieusement, bref, ça laisse à désirer. C'est pourquoi j'ai décidé de revenir à plus de simplicité et de modestie : une bonne grosse brioche toute simple, bien rebondie et toute légère. Voici donc une :

    BRIOCHE DODUE A LA MAP

    Pour une grosse brioche, il faut (dans l'ordre d'introduction dans la MAP):

    • 3 oeufs
    • 20 cl de lait
    • une pincée de selbrioche_002
    • 200 g de beurre
    • 600 g de farine
    • un sachet de levure de boulanger lyophilisée
    • 100 g de sucre
    • un jaune d'oeuf pour dorer la brioche

    Mettre tous les ingrédients dans la MAP et la laisser travailler en programme "pâte" pendant une heure trente. A l'issue de ce temps, reprendre la pâte, la pétrir et former trois boules que vous déposerez dans un moule à cake anti-adhésif (inutile de beurrer, la quantité contenue dans la pâte est amplement suffisante !

    Laisser lever deux heures environ (la pâte doit doubler de volume). Préchauffer le four à 180°.

    Badigeonner au pinceau la brioche avec le jaune d'oeuf et enfourner pendant une vingtaine de minutes. Démouler et laisser refroidir.

    brioche_004

    Remarques :

    • La recette est tirée de ce petit livre que je vous conseille :
    • 600 g me paraît une grosse quantité de farine, la prochaine fois, je n'en mettrai que 500.

    Imprimer_la_recette

    11 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Pavé chocolat et coco

    Imprimer Catégories : Desserts

    On a toujours besoin de lait concentré sucré chez soi. C'est ce que je me disais l'autre jour en faisant mes courses, lorsque j'en glissai une boîte dans mon chariot. Je me rappelle, quand j'étais plus jeune, les berlingots que l'on déchirait avant d'en avaler le contenu, jusqu'à rendre l'emballage tout plat pour en extraire au maximum de la substantifique moëlle. Bon, j'ai un peu grandi, ce qui fait que maintenant, je me sers de lait concentré sucré pour cuisiner uniquement. Enfin, pour pâtisser plutôt.

    C'est ainsi que rangeant la boîte dans mes placards, j'ai découvert au dos une recette que je connaissais plus ou moins, le flan antillais ou flan à la noix de coco, mais traité différemment puisque nappé de chocolat noir. Je ne pouvais que me laisser tenter. La noix de coco, j'en ai un énoooorme sachet depuis le dernier Mont-Blanc que j'ai fait. Voici donc le :

    PAVE CHOCOLAT ET COCO

    Pour 6 personnes, il faut :

    • Une boîte de lait concentré sucré (397 g)
    • 125 g de noix de coco râpée
    • 2 oeufs
    • 300 ml de lait
    • 100 g de chocolat noir à pâtisser
    • 100 ml de crème fraîche

    Préchauffer le four th 6 (180°).

    Mélanger le lait concentré, la noix de coco, le lait et les oeufs. Verser le tout dans un moule à cake et recouvrir d'un papier d'aluminium. Cuire au bain-marie 1h20.

    Laisser refroidir le pavé avant de le démouler délicatement.

    Faire fondre le chocolat dans la crème portée à ébullition et napper le pavé avec la crème tiédie.

    Placer au réfrigérateur en attendant de servir.

    06_08_025

    Remarques :

    • Le contraste croûte légère chocolatée - flan moelleux - noix de coco est divin !
    • Attention lorsque vous nappez le gâteau : le chocolat trop liquide dégringole de tous les côtés !

    Imprimer_la_recette

    15 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Hommage à Humphrey Bogart : Key Lime Tarte

    Imprimer Catégories : Desserts

    C'était un dimanche soir. Tard. Il y a longtemps. Le temps où sur la Trois, qui ne s'appelait pas encore France 3, passait affichele Ciné-Club. Alors que je zappais avant d'aller me coucher, je tombe en arrêt sur un type. Pas très grand, pas particulièrement beau, la voix nasillarde, mais un charme fou et l'air de se foutre de tout : Humphrey BOGART ! Ce fut une révélation : c'était Le Port de l'angoisse, et rien ne fut plus pareil après. Avant, il y avait eu Clark GABLE et Autant en emporte le vent (je sais, mes références sont ringardes et archaïques, mais j'assume !) mais là ! Là, c'était autre chose : un sublime noir et blanc, un duo d'acteurs fabuleux, des sous-entendus à chaque scène ou presque, et une réplique inoubliable : "You know how to whistle ? you just put your lips together and blow..."

    Pourquoi vous raconté-je cela ? parce que ces souvenirs me sont revenus en masse alors que je me lançais dans la confection d'une tarte au citron dénichée au hasard des pages du dernier Elle à table. Key Lime Pie. La tarte des Keys. Et qui a joué dans Key Largo, je vous le demande ? Alors, en hommage à Humphrey, voici donc la :

    KEY LIME TARTE

    Pour 6-8 personnes, il faut :Tarte_citron_vert_2

    • 3 à 4 citrons verts
    • 4 jaunes d'oeufs
    • une boîte de lait concentré sucré
    • 18 biscuits type Petit Lu
    • 60 g de beurre demi-sel

    Préchauffez le four à 160°.

    Prélever le zeste des citrons de façon à en obtenir 4 cuillères à café. Presser les citrons.

    Recouvrir un moule à tarte de 20 cm de diamètre de papier aluminium. Réduire en miettes les biscuits au mixer, leur ajouter le beurre fondu, mélanger avant de verser dans le moule en tassant bien. Cuire quinze minutes.

    Fouettez les jaunes d'oeufs avec les zestes de citron jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le lait concentré et le jus de citron avant de fouetter de nouveau.

    Verser cette crème sur la pâte précuite et poursuivre la cuisson une vingtaine de minutes. Le centre doit être pris mais un peu tremblotant.

    Laisser refroidir à température ambiante avant de laisser au moins trois heures au réfrigérateur.

    Tarte_citron_vert_3

    Remarques :

    • En ces jours de chaleur, cette tarte est délicieusement fraîche, avec son petit goût acidulé.
    • En plus, la pâte au biscuit, c'est ultra-rapide et ultra-bon !
    • La recette originelle donnait 15 minutes de cuisson de la crème, mais selon mon four il faut largement 20 minutes !
    • La recette originelle parlait aussi de beurre doux, mais je trouve que le demi-sel évite trop de douceur.

    Imprimer_la_recette

    8 commentaires Pin it! Lien permanent