22/04/2010

Poulet aux écrevisses et aux langoustines

Un repas tourné vers la mer, voilà ce que je vous avais annoncé alors que je vous présentais le pain de poisson à la crème de crevettes grises. C'est ce que j'ai tâché de faire avec le plat suivant : un poulet aux écrevisses... qui s'est révélé être plus complexe que cela. D'abord parce que, comme tout bon repas de famille qui se respecte, nous n'étions pas quatre convives mais... quinze (dont quatre enfants) ! Qu'ensuite les écrevisses fraîches, je n'en avais pas sous la main... Et qu'enfin, j'ai fini chez Picard où j'ai mis la main sur des écrevisses décortiquées (ce qui ne résolvait pas mon problème de fumet) et des queues de langoustines crues (donc non décortiquées).

C'est ainsi que j'ai bricolé une recette de poulet aux écrevisses et langoustines qui a été plébiscité par la foule enthousiaste et emportée en doggy bag (car bien sûr, il en restait !). Voici donc le :

POULET AUX ECREVISSES ET AUX LANGOUSTINES

Pour 12, il faut :

  • 2 gros poulets (de 1,5 à 2 kg) découpés ou des 9 cuisses et avant-cuisses ainsi que quelques blancs si vous préférez que tout le monde ait 'un beau morceau" et pas un pauvre bout de carcasse...
  • 200 g d'écrevisses cuites et décortiquées
  • 300 g de queues de langoustines crues
  • 200 g de carotte
  • 200 g d'oignon
  • 100 g d'échalote
  • une boîte de 450 g de tomate en cube
  • 10 cl d'huile
  • 200 g de beurre
  • 10 cl de crème fraîche
  • 20 cl de cognac
  • 75 cl de vin blanc sec
  • 2 cuillère à soupe de concentré de tomate
  • 75 cl de bouillon de volaille (ou 2 sachets de bouillon Ariaké)
  • 8 gousses d'ail
  • 2 bouquets garnis
  • 1 branche d'estragon (ou de l'estragon congelé)
  • 200 g de farine
  • du persil
  • du sel et du poivre

Faire revenir vivement dans l'huile les écreveisses et les langoustines, puis ajouter les carottes coupées en brunoise (tous petits dés de 5mm), les oignons et les échalote émincés très finement.

Flamber avec 10 cl de cognac puis ajouter 60 cl de vin blanc, l'estragon, les tomates en cube, le concentré de tomate, un bouquet garni et 4 gousses d'ail. Saler et poivrer.

Cuire dix minutes à feu vif. Au terme de la cuisson, essayer (parce qu'il y a plein de choses dans cette sauce...) de retirer les écrevisses et les langoustines et réserver le jus de cuisson.

Laver le poulet et l'essuyer.

Préparer le bouillon de volaille. Préparer le beurre manié en faisant ramollir 100 g de beurre et en le mélangeant avec 100 g de farine.

Fariner les morceaux de poulet et les faire revenir avec 100 g de beurre dans une cocotte. Laisser cuire doucement à couvert.

Lorsque le poulet est cuit, retirer les morceaux et déposer sur une tôle recouverte de papier d'aluminium. Vous les ferez ainsi griller légèrement tout en les tenant au chaud au four pendant que vous préparez la sauce.

Enlever la graisse de cuisson du poulet et  ajouter 10 cl de cognac et 15 cl de vin blanc. Laisser réduire puis verser la sauce de cuisson des écrevisses et langoustines, avant d'ajouter le bouillon de volaille. Laisser bouillir.

Ajouter progressivement le beurre manié pour lier la sauce tout en maintenant le feu à teméparture moyenne (la sauce prend assez vite). Lorsqu'elle est bien liée, ajouter la crème fraîche puis laisser mijoter de nouveau à feu très doux jusqu'à ce que le boût reprenne. Arrêter aussitôt et servir les morceaux de poulet avec un riz blanc, en nappant le tout de sauce et d'écrevisses et de langoustines justes réchauffées.

Saupoudrez de persil.

Poulet écrevisses langoustines.jpg

Remarques :

  • J'ai volontairement choisi de donner la recette pour douze personnes : pourquoi devoir toujours convertir de pauvres recettes pour quatre ?
  • Je conseille de déguster la sauce le lendemain (sur des pâtes fraîches par exemple) : les arômes se sont développées et elle est à tomber !

Publié dans Viandes | Tags : cuisine, viande, poulet, langoustine, écrevisse, crème | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

07/03/2010

The Big Easy ou "Poulet cajun"

Il fut un temps où Dennis QUAID faisait de grands films. C'était dans cette période lointaine qu'on appelait les années quatre-vingts et il était même marié à l'époque à une Meg RYAN absolument adorable (c'était avant la découverte par cette dernière du botox et autres accessoires d'un même ordre...). C'était l'époque où Dennis QUAID faisait des films un peu à côté des grosses machines, ainsi Mort à l'arrivée (D.O.A.), l'histoire d'un prof d'université qui se présente au commissariat de sa ville en annonçant qu'il est en train de mourir et qu'il a été assassiné ou encore L'Aventure intérieure (Innerspace), les aventures d'un militaire qui accepte de "servir la science" en se faisant miniaturiser pour être injecté dans le corps d'un lapin...

Mais j'avoue que parmi tous ces films, je garde une grande tendresse pour The Big Easy, absurdement traduit Le Flic de mon coeur en français. Il faut dire que la relation entre le lieutenant Mc Swain (Dennis QUAID) et le procureur Osborne (Ellen BARKIN) était... incandescente ! Et la chaleur moite de la Nouvelle Orléans n'y était pas pour rien...

Tout ça pour dire que lorsque je me suis retrouvée à débarquer en Louisiane, les chastes images de Louisiane, de Maurice DENUZIERE, cohabitaient joyeusement avec celles - un peu moins chastes - du film de Jim Mc Bride...

J'ai TOUT adoré en Louisiane : les paysages, les odeurs, les ambiances et... la nourriture ! Du Po'boy au jambalaya, des écrevisses au mint julep, et puis les "Bonjour la France !" lancés à chacune de nos arrivées quelque part ! Alors, en souvenir de tout ça, et parce que j'avais envie de poulet simplement grillé, mais en mieux, et puis que j'avais acheté des épices cajun, voici donc le :

POULET CAJUN

Pour 4, il faut :

  • 4 cuisses et avant-cuisses de poulet
  • le jus d'un citron vert
  • 4 cuillères à soupe d'huile
  • des épices à noircir (ou épices cajun)

Mélanger dans un plat le citron et l'huile.

Y plonger les morceaux de poulet. Les saupoudrer d'épices à noircir et bien les tourner et retourner afin qu'ils s'imbibent.

Laisser mariner une bonne heure.

Enfourner en position grill pendant une trentaine de minutes.

Servir avec ce que vous voulez !

Poulet cajun.jpg

Remarques :

  • Pour rester dans le léger, j'avais choisi des endives braisées en accompagnement. Les enfants ont préféré la semoule...
  • Mais le "classique" eut été du riz, bien sûr...

Après de nombreuses (et vaines) recherches, j'ai trouvé la bande annonce du film ici.

Publié dans Viandes | Tags : cuisine, cinéma, dennis quaid, louisiane, poulet, épice, cajun | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

05/06/2009

Galettes de poulet aux herbes

Voilà exactement le genre de recette qui est à mi-chemin entre "la cuisine des enfants" et "les recettes du placard" ! Parce que ça plaît à tout le monde, et aux enfants en premier lieu, et parce qu'elle se fait avec trois rien ! Et c'est délicieux... Voici donc les :

GALETTES DE POULET AUX HERBES

Pour 4, il faut :

  • 2 blancs de poulet (environ 400g en tout)
  • un oeuf
  • 10 cl de crème fraîche
  • une cuillère à café de ciboulette
  • une cuillère à café de basilic
  • sel et poivre
  • un peu d'huile

Couper les trois quarts du poulet en gros dés et les mettre dans le bol du mixer. Ajouter l'oeuf et la crème fraîche, les herbes ciselées, le sel et le poivre et mixer.

Couper le reste de poulet en petits dés et les ajouter au mélange.

Faire chauffer un peu d'huile dans une poêle et y déposer une louche du mélange ou - mieux - verser dans des cercles métalliques pour donner une forme circulaire.

Laisser cuire trois minutes à feu moyen puis retourner et laisser cuire une bonne dizaine de minutes à feu très doux en surveillant et  retournant si besoin est.

galette poulet.jpg

Remarques :

  • J'ai remplacé la crème fraîche par de la crème de soja cuisine : personne n'y a vu que du feu et on s'est extasié sur le moelleux de la chose.
  • Le basilic et la ciboulette poussent dans mon jardin, mais vous pouvez remplacer par du persil ou d'autres herbes à votre convenance !

Publié dans Viandes | Tags : cuisine, viande, poulet, ciboulette, basilic, crème, oeuf | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

11/05/2009

Couscous royal pour famille nombreuse

Longtemps le couscous m'a effrayé. Il faut dire que, si je viens d'une famille méditerranéenne, chez nous, c'est plutôt la paëlla qui se pratiquait. Alors le couscous... ça vous avait un côté furieusement exotique, du genre je ne le mange qu'au restaurant !

Jusqu'à ce que je décide de me prendre en charge. D'aller m'adresser aux bonnes personnes. De les regarder, scrupuleusement et crayon en main, préparer "leur" couscous avec leurs mesures à elles : "La quantité ? ben, comme tu le sens, tu vois..."

Je voyais. C'est ainsi qu'aujourd'hui, je peux vous proposer MON couscous. Je ne suis pas sûre qu'il soit issu de la plus pure tradition couscoussière, puisqu'il est lerésultat de "mix" d'au moins quatre recettes. Mais une chose est sûre : c'est que lorsque je l'ai proposé aux dix-sept personnes invités à l'anniversaire de mon fils, il fait un tabac. Car si j'avais choisi de faire un couscous, c'est aussi pour cette raison : on n'a pas trouvé mieux pour les grandes tablées. Voici donc mon :

COUSCOUS ROYAL

Pour 12 adultes et 4 enfants, il faut :

  • un kilo et demi d'épaule et de collier d'agneau
  • un kilo de poulet (cuisses et arrière-cuisses de préférence)
  • 12 merguez
  • un kilo et demi de graine de couscous
  • 10 carottes
  • 4 navets
  • 4 tomates
  • 2oignons
  • 8 courgettes
  • 2 boîtes de pois chiches
  • 4 cuillères à soupe de concentré de tomate
  • du cumin
  • du ras-el-hanout
  • un bâton de cannelle
  • du safran
  • un bouquet de persil
  • harissa
  • des raisins secs

Dans une cuvette (ou un grand saladier), mettre la graine et la recouvrir de deux verres d'eau froide ; huiler, rouler et laisser reposer.

Laver et peler les carottes, les navets, les oignons et les tomates.

Faire chauffer un centimètre d'huile dans la couscoussière et ajouter une grosse cuillère de sel. Faire revenir l'agneau coupé en morceaux et le poulet lavé.

Couper les navets en quatre et les mettre dans la casserole. Couper les carottes en long et les ajouter. Bien mélanger, couvrir et cuire trois-quatre minutes environ.

Émincer les oignons, couper les tomates en cube et les verser dans la marmite avec le concentré de tomate. Couvrir et cuire dix minutes.

Ajouter alors deux cuillères à soupe de cumin, quatre cuillère sà soupe de ras-el-hanout, 6 sachets de safran en poudre, le bâton de cannelle, une demi-cuillère à café d'harissa, mélanger et recouvrir d'eau. Ajouter le bouquet de persil et cuire pendant quarante-cinq minutes.

Verser la graine dans la partie haute et la cuire durant vingt minutes pendant que le reste de la cuisson se déroule. La retirer du feu, l'aérer et la recouvrir de deux verre d'eau froide salée.

Laver, éplucher et couper les courgettes en tronçons. Dans une casserole, prélever deux bonnes louches de bouillon écumé et y cuire les courgettes. Au bout de vingt minutes, ajouter les pois chiches rincés.

Faire tremper les raisins secs dans un bol avec du bouillon.

Remettre la semoule dans le panier et la cuire encore un quart d'heure.

Préparer l'harissa avec le bouillon.

Faire revenir les merguez à la poêle.

Avant de servir, ajouter 100 g de beurre à la semoule.

Présenter sur la table la semoule, les légumes, la viande et les merguez, les raisins secs et l'harissa.

couscous.jpg

Remarques :

  • Le problème, c'est que le couscous, c'est très vite servi, très vite mangé, d'où la photo...
  • Et puis le casse-pied, c'est qu'il faut prévoir plein de plats... et les re-remplir !

Publié dans Ailleurs | Tags : cuisine, ailleurs, couscous, poulet, agneau, merguez, épice | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

31/03/2009

J'ai testé la bento box de Picard

Autant vous le dire franchement : je ne vais pas être très présente sur la Toile pour les quinze jours qui viennent. Certains disent qu'il vaut mieux mettre toutes les chances de son côté, d'autres disent qu'il faut faire le maximum, comprenne qui pourra, mais une chose est sûre : je n'aurai ni le temps ni l'envie de cuisiner !

Alors, histoire de ne pas vous laissez sans rien à vous mettre sous la dent, au propre comme au figuré, je vous propose un test- produit. Rappelez-vous, il y a quelques temps de cela, je réclamais un bento. Eh bien flânant dans les rayons de Picard, je suis tombée là-dessus :

bento picard.JPG
Photo Picard

Alors d'abord j'ai lu : "Le bento est traditionnellement une boîte à deux compartiments contenant le déjeuner des japonais, enfants comme adultes. Picard a composé celui-ci de morceaux de poulet en sauce teriyaki sucrée-salée, de riz légèrement vinaigré avec des graines de sésame grillées ainsi que de gyozas, des chaussons de pâte de blé farcis aux légumes et grillés d’un côté."

Bien évidemment, j'ai acheté. Et goûté. Et voici donc mes impressions.

D'abord petite déception pour l'incorrigible naïve que je suis : moi, je crois encore que ce que je vois, c'est vrai et c'est ainsi que je pensais déballer un vrai bento miniature, avec la petite fleur, là... Rien de tout cela : c'est une bête barquette noire en plastique à double compartiment !

Côté pratique, rien à dire : on réchauffe quatre minutes au micro-onde la barquette, puis une minute les raviolis. Comptez plutôt une minute trente, les miens étaient encore un peu froids sur une face.

On a droit devant soi quelques morceaux de viande enrobées de sauce très odorante, du riz blanc mélé de sésame blond et les raviolis que j'ai choisi de poser sur la viande, histoire de les imbiber eux aussi de sauce.

Le bilan ? c'est très bon ! Parfumé à souhait, une viande tendre, un riz cuit à point, des raviolis de légumes relevés juste ce qu'il faut, j'ai beaucoup apprécié.

Côté composition, cela donne ça :

Poulet teriyaki et riz japonais vinaigré 250 g : riz japonais vinaigré cuit 42,3% (riz, vinaigre d'alcool), viande de poulet 37,2%, sauce teriyaki 18,5% (mirin (eau, sirop de glucose de maïs, sirop de fructose de tapioca, riz, alcool), sucre, sauce soja (eau, graine de soja, sel, farine de blé, sucre), huile de tournesol, sauce soja japonaise (eau, graine de soja, blé, sel), oignon), graine de sésame 1,2%, amidon transformé de tapioca, sel.
Gyoza aux légumes 100 g : farce 70% (légumes 82,7% (chou, ciboule chinoise), huile de tournesol, sauce soja (eau, graine de soja, sel, farine de blé, sucre), amidon transformé de tapioca, ail, sucre, gingembre, huile de sésame, sel), pâte 30% (farine de blé, eau, sel, poudre à lever (diphosphate disodique, carbonate acide de sodium, amidon de tapioca)).

J'ai payé ma barquette 5,70€. Chose à noter : je n'avais pas faim une fois finie, ce qui n'est pas le cas de tous les plats "tout prêts". Et côté calories, l'ensemble "pèse" autour de 600 calories. Rien à dire ! Sinon que ce serait bien qu'il y en ait d'autres, parce que je ne vais pas manger toujours le même !

Et sinon, histoire de vous rappeler que le japonais, je le cuisine aussi, quelques liens vers d'anciennes recettes :

Et des lectures :

Publié dans Ailleurs | Tags : cuisine, ailleurs, japon, bento, picard, poulet, raviolis | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

07/11/2008

Le poulet au curry de ma copine

Il y a des mots, comme ça, qui font un peu peur. Comme "Et si je faisais un curry ?". Aussitôt, on s'imagine obligé d'utiliser des tonnes d'ingrédients plus compliqués et exotiques les uns que les autres... On pense piquant, on pense sucré-salé...Oui, mais ça, c'était avant de connaître le curry de ma copine Anne.

Avec sa recette magique, elle m'a convertie à un plat qui se fait en un clin d'oeil, absolument savoureux, et qui permet de mettre plein de légumes dedans ! Bien sûr, comme elle est beaucoup plus consciencieuse que moi, elle fait elle même son mélange, elle sert son curry avec des purées épicées, de la sauce au yaourt, mais bon, en basique de chez basique, c'est parfait ! Voici donc le :

POULET AU CURRY DE MA COPINE

Pour 4, il faut :

  • 4 cuisses de poulet
  • 2 bouquets de brocolis
  • 6 ou 8 pommes de terre, si elles sont petites
  • 2 courgettes
  • 2 oignons
  • du curry (ben oui, tant qu'à faire...)
  • du curcuma
  • un clou de girofle
  • un bâton de cannelle
  • sel et poivre
  • huile

Faire revenir les oignons épluchés et émincés dans deux cuillères à soupe d'huile. Quand ils sont transparents, ajouter une cuillère à café de curry en poudre, une demi-cuillère à café de curcuma, le clou de girofle et la cannelle.

Une fois les oignons bien enrobés, ajouter le poulet et le faire dorer longuement.

Compléter avec les fleurs de brocolis et les pommes de terre coupées en quatre. Saler et poivrer. Verser un demi-verre d'eau, couvrir et laisser mijoter pendant une demi-heure.

Rajouter alors les courgettes coupées en tronçons, bien mélanger à nouveau et laisser cuire encore une bonne demi-heure, voire plus - jusqu'à ce que le poulet et les pommes de terre soient cuits.

Servir avec un riz blanc - ou autre !

curry poulet.jpg

 

Remarques :

  • Comme je le disais, cette recette est très "flexible" : on peut y ajouter du chou-fleur, des petits pois, des pois gourmands, des haricots verts...
  • Le mélange maison de ma copine comprend : de la cannelle, de la muscade, des clous de girofles, du gingembre et  un peu de curcuma. Le mien est écrit CURRY sur l'étiquette...
  • Cette recette supporte très bien le mijotage à répétition. C'est donc la recette idéale à faire à l'avance et à réchauffer au moment où vos invités arrivent.

Publié dans Viandes | Tags : cuisine, viande, poulet, curry | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

21/10/2008

Tajine de poulet aux pruneaux

Je n'ai jamais été une adepte du sucré-sacré. Enfin pas beaucoup. J'y viens, peu à peu. Mais si le canard à l'orange (ou aux groseilles) continue de me laisser de marbre, j'adore les saveurs un peu douces, pas carrément sucrées, simplement caressantes au palais : les amandes, les pruneaux... C'est pourquoi lorsque j'ai découvert dans SAVEURS cette recette de tajine aux pruneaux, j'ai plongé ! Voici donc, légèrement modifiée en fonction des placards, le :

TAJINE DE POULET AUX PRUNEAUX

Pour 4, il faut :

  • 4 cuisses de poulet
  • 2 gros oignons
  • 150 g de pruneaux
  • 80 g de raisins blonds secs
  • 60 g d'amandes mondées
  • 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • une cuillère à soupe de harissa
  • un bâton de cannelle
  • une cuillère à café de coriandre en poudre
  • 2 cuillères à café de cumin en poudre
  • 5 à 10 cl d'eau
  • du sel

Faire dorer les amandes dans une poêle huilée et réserver. Faire tremper les raisins dans de l'eau tiède.

Dans une cocotte (ou un tajine si vous avez la chance d'en avoir un, ce qui n'est pas mon cas...), verser l'huile d'olive et y faire revenir rapidement les oignons. Ajouter les cuisses de poulet découpées et bien faire dorer la viande avant d'ajouter l'harissa, les épices et le sel.

Bien mélanger pour que la viande soit imprégnée des parfums puis ajouter l'eau, les pruneaux et les amandes.

Couvrir et cuire à feu doux pendant une heure et quart. Servir avec une semoule-minute.

tajine poulet pruneaux.jpg

 

Remarques :

  • Une explosion de saveurs : la viande est dorée à souhait, les oignons confits et la douceur conjuguée des pruneaux et des amandes se révèle une excellente association.
  • Si vous avez un bouquet de coriandre, vous pouvez l'ajouter, ciselé, une demi-heure avant la fin de la cuisson.

Publié dans Viandes | Tags : tajine, poulet, pruneaux, viande, cuisine | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

18/08/2008

Valeur sûre : le poulet à la Provençale

Certains diront que la recette est bête à pleurer. D'autres que tout le monde la fait. D'autres encore - les sages - répliqueront que qu'importe que cette recette soit connue, facile à faire et déclinable à l'envi, puisqu'elle est tout simplement délicieuse ! Voici donc le :

POULET A LA PROVENÇALE

Pour 4, il faut :

  • 4 cuisses de poulet
  • 4 tomates
  • 2 poivrons
  • 2 gousses d'ail
  • un oignon
  • quelques olives noires
  • 25 cl de vin blanc
  • 3 cuillerées à soupe d'huile d'olive
  • une branche de thym
  • une branche de romarin

Découper les cuisses de poulet en deux.

Peler les tomates, les épépiner et les découper en gros dés.

Faire dorer les cuisses de poulet dans la cocotte avec l'huile d'olive.

Peler et hacher l'ail et l'oignon et les ajouter dans la cocotte en les laissant fondre.

Tailler les poivrons en lanières et les disposer dans la cocotte. laisser cuire trois minutes puis ajouter les tomates et le vin blanc.

Faire bouillir quelques instants le vin blanc, puis assaisonner et ajouter enfin les olives, le thym et le romarin. Laisser alors cuire à feu moyen pendant quarante-cinq minutes. Ou plus... disons jusqu'à ce que vous passiez à table...

Poulet

Remarques :

  • Ne vous fiez pas la photo, très moche : je l'ai prise le lendemain, après réchauffage, et toutes les olives avaient été mangées !
  • Vous trouverez une bien plus belle image de la recette en couverture du magazine Saveurs de Juillet-Août 2008...

Publié dans Viandes | Tags : cuisine, oignon, olive, poivron, poulet, thym, tomate, viande | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!