Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

veau

  • Pâtisson farci

    Imprimer Catégories : Cocotte-minute, Légumes, Viandes

    Trois jolis pâtissons se cachaient dans mon panier de légumes, un gros et deux plus petits.

    C'est ainsi que j'ai décidé de les faire farcis.

    Ils étaient beaucoup plus jolis !

    Patricia in Poésie du lundi.

    Voici donc les :

    PÂTISSONS FARCIS

    Pour 4, il faut :

    • 3 ou 4 pâtissons selon leur taille
    • 350 g de chair à saucisse
    • 400 g de viande de veau hâchée
    • un oeuf
    • une gousse d'ail
    • quelques brins de persil
    • un peu de pain sec
    • un peu de lait

    Faire tremper le pain coupé en morceaux dans le lait.

    Peler et écraser la gousse d'ail. Ciseler le persil.

    Mélanger la chair à saucisse et la viande de veau. Saler, poivrer, ajouter le pain, l'ail et le persil. Bien mêler.

    Casser finalement un oeuf et l'incorporer.

    Laver et évider les pâtissons en conservant le couvercle. Les remplir de farce. Les ficeler et les déposer au fond d'une cocotte-minute.

    Verser un verre d'eau et fermer la cocotte.

    Compter vingt minutes de cuisson après le chuchotement de la soupape. Servir avec du riz.

    Pâtisson farci.jpg

    Remarques :

    • S'il vous avez un reste de jus de viande ou de bouillon de cuisson, l'utiliser en remplacement de l'eau
    • A peine tiède, c'est très bon aussi.
    5 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Coeur de veau braisé

    Imprimer Catégories : Viandes

    Je l'avoue, j'ai une faiblesse pour les mets mal aimés. Les abats en particulier. Et le coeur notamment. Même si mon affection pour les autres abats n'est plus à prouver (rappelez-vous les rognons...).

    C'est pourquoi ce matin lorsque j'ai découvert un superbe coeur de veau sur l'étal de mon boucher, mon sang n'a fait qu'un tour et, sur le champ, je l'a embarqué ! Quant à l'accommodement... Je me suis inspirée d'une recette d'ELLE A TABLE dont j'ai modifié les quantités en fonction de mon placard. Voici donc le :

    COEUR DE VEAU BRAISE

    Pour 4, il faut :

    • un coeur de veau d'un kilo environ
    • 3 carottes
    • une dizaine de petits oignons
    • 50 g de beurre
    • une cuillère à soupe d'huile
    • 30 cl de vin blanc
    • un dl de bouillon de volaille
    • un bouquet garni
    • 3 gousses d'ail
    • sel et poivre
    Ficeler les coeurs.

    Dans une grande cocotte, les faire revenir doucement dans un mélange huile-beurre puis ajouter les oignons épluchés et laisser colorer.

    Ajouter les carottes coupées en rondelles et laisser dorer.

    Ajouter le bouquet garni, l'ail, le sel et le poivre.

    Mouiller avec le vin blanc et le bouillon. Couvrir et laisser cuire une bonne heure.

    COEUR DE VEAU braisé.jpg

    Remarques :

    • C'est absolument délicieux, d'une grande tendreté, et le bouillon de cuisson peut resservir, en soupe par exemple !
    • Éventuellement, demandez à votre boucher de le ficeler, vous gagnerez du temps...
    7 commentaires Pin it! Lien permanent
  • Express et light : la blanquette de veau "moderne"

    Imprimer Catégories : Viandes

    C'est drôle, la plupart des blanquettes de veau sont toujours dites "à l'ancienne". Pourtant, honnêtement, je ne vois pas vraiment ce qu'il y a 'd'ancien" à mettre de la viande à bouillir avec un bouquet garni et quelques aromates - c'est plutôt intemporel... Mais si j'ai baptisé (pompeusement) ma version "moderne", c'est parce que d'une part elle est rapide à faire (je ne vous ressortirai pas ici le couplet de la femme pressée mais le coeur y est) et qu'elle est légère, puisque la crème a disparu au profit du lait ribot, dont j'ai déjà parlé - qui a dit "obsession ? Voici donc la :

    BLANQUETTE DE VEAU "MODERNE"

    Pour 4, il faut :

    • 2 cuillères à soupe pleines de farine
    • un kilo de veau : épaule, tendrons...
    • 40 g de beurre
    • un oignon
    • 4 clous de girofle
    • un bouquet garni
    • sel et poivre
    • un jaune d'oeuf
    • 3 cuillères à soupe de lait ribot
    • un quartier de citron
    • du persil ciselé

    Faire revenir légèrement la viande dans l'auto-cuiseur avec le beurre. Saler et poivrer, puis saupoudrer de farine et bien mélanger.

    Ajouter un bol d'eau, l'oignon piqué des clous de girofle, le bouquet garni, et fermer la cocotte. Faire monter la pression (position 2) et cuire vingt-cinq minutes à partir du chuchotement.

    A l'issue de la cuisson, préparer la sauce : délayer le jaune d'oeuf, le lait ribot et le jus de citron. Ajouter une bonne louche de bouillon.

    Servir la viande avec du riz blanc (ou des pommes de terre-vapeur), nappée de sauce et saupoudrée de persil.

    blanquette veau.jpg

    Remarques :

    • Rien à dire pour moi : j'adore la blanquette de veau et le lait ribot lui ajoute une petite touche de légèreté sans lui faire perdre son onctuosité
    • A savoir : il faut TOUT manger, car la blanquette ne supporte pas le réchauffage...
    11 commentaires Pin it! Lien permanent